1 min de lecture Confinement

Universités : "On a l'impression d'être les derniers confinés", déplore un étudiant

INVITÉ RTL - D'après Nathan Tedga, président d'une association estudiantine à Mulhouse, la détresse psychologique représente un enjeu sanitaire de taille, et de nombreux étudiants souffrent de l'isolement.

Christelle Rebiere L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Universités : "On a l'impression d'être les derniers confinés", déplore un étudiant Crédit Image : Photo de Vlada Karpovich provenant de Pexels | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière édité par Florise Vaubien

"Un drame humain se joue dans nos universités". Le président de l'université de Lyon 3, Éric Carpano, avait choisi ces mots pour évoquer la grande détresse des étudiants après la tentative de suicide de l'un d'entre eux dont le pronostic vital est engagé. Au-delà de son acte ultime qui a de nombreuses causes, c'est l'occasion d'évoquer la grande fragilité des étudiants. Ils ont passé 10 mois loin des bancs de la faculté et se retrouvent souvent isolés
Nathan Tedga, président de l'association des étudiants en Sciences Économiques, sociales et juridiques de Mulhouse, a adressé une lettre ouverte au président de la République, "la lettre des derniers confinés".

"On a l'impression d'être les derniers confinés. (...) On se demande pourquoi c'est à nous d'assumer un confinement quasi total" et "nous n'avons plus d'espoir", déplore le président de l'association estudiantine inquiet alors que la poursuite de l'année scolaire reste encore incertaine. Et de renchérir : "Nous ne savons rien sur le semestre qui arrive. Nous ne savons pas quand les étudiants" pourront reprendre le chemin des cours. 

Nathan Tedga estime que le dispositif actuel "n'est pas un système d'enseignement fiable et viable". "L'argument sanitaire, on l'entend, (...) mais l'argument psychologique est sanitaire aussi puisqu'une grande détresse psychologique" pèse sur les étudiants. "On est en train de créer une génération sacrifiée", insiste le porte-parole qui constate déjà "beaucoup de décrochage" dans les rangs des universités françaises. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confinement Études supérieures Société
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants