2 min de lecture Manifestations

38 interpellations après les heurts entre manifestants propalestiniens et policiers à Paris

Des milliers de personnes sont descendues dans les rues de Paris, malgré l'interdiction des autorités, pour faire part de leur soutien à la population de Gaza. Des heurts ont opposé des manifestants aux forces de l'ordre. 38 personnes ont été interpellées.

Des manifestants pro-palestiniens à la station Barbès, à Paris, le 19 juillet 2014.
Des manifestants pro-palestiniens à la station Barbès, à Paris, le 19 juillet 2014. Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Il aura fallu un peu plus d'une heure pour que le rassemblement dégénère. Plusieurs milliers de manifestants ont afflué ce samedi à Barbès, dans le nord de Paris, pour exprimer leur soutien aux Palestiniens de Gaza, malgré l'interdiction de cette manifestation par les autorités.

Une centaine de manifestants s'en sont pris aux CRS et gendarmes mobiles dans le nord de la capitale, entre Château Rouge et Barbès. Vers 19 heures, une source policière indiquait que 38 personnes avaient été interpellées pour "jets de projectiles et/ou violences". Quatorze policiers ont été blessés, selon cette source.

La rédaction vous recommande

En début de soirée, les affrontements ont laissé place à un spectacle de désolation urbaine. Les boulevards autour de Barbès étaient recouverts de bris de glace, entre abribus et cabines téléphoniques détruites, et deux camionnettes de la RATP étaient calcinées au milieu de la chaussée, ainsi que des poubelles.  

Jets de projectiles et mouvements de foule

Selon une estimation policière vers 15h30, il y avait près de 3.000 personnes. La manifestation a rapidement dégénéré. Vers 16 heures, des heurts ont opposé des manifestants aux forces de l'ordre. Plusieurs centaines de manifestants ont jeté des cailloux et des bouteilles sur les forces de l'ordre, selon des journalistes de l'AFP.  

À lire aussi
Syndicats (illustration). manifestations
Reforme des retraites : pourquoi la rentrée s'annonce mouvementée

Les policiers ont répliqué avec des gaz lacrymogènes, provoquant des mouvements de foule disparates dans les petites rues autour du carrefour Barbès, dans le nord de la capitale. Dans une grande confusion, plusieurs poubelles ont été jetées à terre et de nombreux magasins du quartier ont baissé leur rideau, pendant que les manifestants scandaient "Israël assassin!  Hollande complice!", dans une atmosphère rendue irrespirable par les gaz lacrymogènes.

Les forces de l'ordre ont également retrouvés des mortiers. La Brigade anti-criminalité a été appelée en renfort pour ramener le calme, ont indiqué plusieurs journalistes sur Twitter.

Le Président avait mis en garde les manifestants

La justice française a rappelé que le fait d'organiser un rassemblement interdit est passible d'une peine de six mois de prison et de 7.500 euros d'amende.

Et le président de la République lui-même a prévenu, depuis le Tchad où il se trouve en voyage, que "ceux qui veulent à tout prix manifester en prendront la responsabilité". "J'ai demandé au ministre de l'Intérieur que ces manifestations ne puissent pas se tenir", a déclaré François Hollande.

"La solidarité avec les Palestiniens doit pouvoir s'exprimer à Paris", a rétorqué Sandra Demarcq, membre de la direction du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), seul parti politique à maintenir son appel au rassemblement, après une interdiction qu'elle juge "illégitime et scandaleuse".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manifestations Gaza Conflit israélo-palestinien
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7773305367
38 interpellations après les heurts entre manifestants propalestiniens et policiers à Paris
38 interpellations après les heurts entre manifestants propalestiniens et policiers à Paris
Des milliers de personnes sont descendues dans les rues de Paris, malgré l'interdiction des autorités, pour faire part de leur soutien à la population de Gaza. Des heurts ont opposé des manifestants aux forces de l'ordre. 38 personnes ont été interpellées.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/une-centaine-de-propalestiniens-propalestiniens-se-rassemblent-a-paris-malgre-l-interdiction-7773305367
2014-07-19 15:44:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/LVzRX_kl57tMngl7-L6GLg/330v220-2/online/image/2014/0719/7773305626_000-par7933961.jpg