3 min de lecture Judaïsme

Troyes : ce qu’il faut savoir du premier congrès d'expertes du judaïsme

Une vingtaine de femmes, rabbins, enseignantes, venues des États-Unis, d'Israël, de France, se retrouvent le temps d'un congrès mondial à Troyes, "une première mondiale", du 16 au 18 juin. Le thème : les femmes et le leadership dans le judaïsme.

Congrès "Les filles de Rachi"
Congrès "Les filles de Rachi" Crédit : Manon Brissau-Frenk/La Maison de Rachi
signature paul turban
Paul Turban et AFP

"Une première mondiale", à Troyes. La ville champenoise accueille le premier congrès mondial de femmes, rabbins, enseignantes et autres expertes du judaïsme sur le thème "Les femmes et le leadership dans le judaïsme - les filles de Rachi". Elle rassemble une vingtaine de femmes venues de France, des États-Unis et d'Israël, issues des divers courants du judaïsme.

Le choix de la ville de Troyes n'est pas un hasard. La ville était au Moyen-Âge un grand centre intellectuel du judaïsme. Y est né notamment Rachi de Troyes, un grand commentateur médiéval des textes sacrés du judaïsme, si ce n'est le plus grand. C'est dans la "Maison de Rachi" que se tient le colloque, un centre comprenant un musée et une synagogue.


"Rachi a la particularité d’avoir eu trois filles, Myriam, Rachel et Yocheved, qu'il a élevées comme des sages, explique l'une des organisatrices, Manon Brissaud-Frenk, jointe par RTL. Il nous en a laissé une trace précieuse dans le Siddour qui est le livre de prières, où il écrit au sujet de l’éducation des femmes : « si elles le désirent, rien ne saurait les en empêcher. »"

Redonner la voix aux femmes

Les journées de lundi et mardi sont consacrées à des ateliers sur la Bible hébraïque et le Talmud et le Midrash, des textes exégétiques. Ce ne sont que des femmes, rabbins, élèves rabbins, enseignantes ou expertes qui présentent leurs travaux devant un public concerné. Une conférence publique est prévue lundi 17 soir sur le thème "Les femmes doivent-elles désobéir pour être leaders ?", par Delphine Horvilleur, autre rabbin.

À lire aussi
Des croyants juifs célèbrent la fête de Roch Hachana réunis à la synagogue de Bordeaux (illustration) judaïsme
Yom Kippour : qu'est ce que le "jour du grand pardon" fêté par les juifs ?

"L’idée de ce congrès était de redonner la voix à ces femmes dans une tradition où la place de ce qu’elles avaient à dire n’a pas toujours été présentes, détaille Manon Brissaud-Frenk, et de s’inspirer de Rachi qui au XIe siècle le faisait." En France, il y a actuellement 3 femmes rabbins, "4 dans un mois", explique l'organisatrice. Or, "le rabbin est un leader de prière et un leader de communauté".

Susciter le dialogue...

Le congrès, "une première mondiale sous cette forme" après "quelques initiatives il y a une vingtaine d'années en Israël", rassemble des femmes issues de divers courants du judaïsmes, des plus conservatrices aux plus libérales. "Des femmes qui n'ont quasiment jamais parlé entre elles", commente Manon Brissaud-Frenk.

Elle rappelle que dans le judaïsme, "ce qui est important, ,ce qui rassemble, ce sont les textes". Les organisateurs du congrès ont donc pour ambition "de rassembler les gens et de leur permettre d’échanger et de discuter. Mais l’idée première est de respecter la façon de chacun d’exercer le judaïsme. On n’est là ni pour juger, ni pour créer une séparation."

... en français

Cette rencontre ne devrait pas s'arrêter mardi 18 juin. Un site Internet de référence doit être mis en ligne d'ici un an. "Il y a beaucoup de textes anglo-saxons qui existent dans le monde juif sur les femmes, et très très peu en français. Donc l’idée était aussi de redonner une place en français, en France, sur ce qu’il se passe chez les femmes dans le judaïsme." Rachi de Troyes est connu au delà de son exégèse pour son style et son français de grande qualité.

Un documentaire et un livre devraient aussi être publiés. Tout deux devraient garder la dimension de débat de ce colloque. "Le livre ayant la particularité de reprendre le concept d’un talmud, raconte Manon Brissaud-Frenk. Il sera formalisé sous la forme d’un talmud, c’est-à-dire des échanges. Il sortira si tout va bien dans un an."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Judaïsme Religions Troyes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants