1 min de lecture Emploi

SNCF : un millier de salariés ont claqué la porte en 2018

VU DANS LA PRESSE - Fin du statut, salaires faibles, perte de sens... 1.025 cheminots ont quitté la SNCF en 2018, selon le Parisien.

Une agent de la SNCF à la Gare de l'Est à Paris (illustration)
Une agent de la SNCF à la Gare de l'Est à Paris (illustration) Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre Journaliste

Il n'y a pas que des usagers qui semblent mécontents de la SNCF. Ainsi, 1.025 salariés de la compagnie ferroviaire l'ont quittée en 2018, selon le bilan social consulté par le Parisien. De mémoire de cheminot, c'est du jamais vu : +34% sur un an. En effet, seulement 763 démissions avaient été enregistrées en 2017. 

Le géant ferroviaire, qui comptait tout de même 143.328 salariés en décembre dernier, voit ainsi une tendance s'affirmer dans ses rangs. "L'entreprise ne fait plus rêver", selon un syndicaliste interrogé par le Parisien, qui raconte une scène révélatrice : 

"J'ai accompagné un collègue qui voulait absolument partir cette année alors qu'il avait quatorze ans d'ancienneté et qu'au bout de quinze années, un cheminot a le droit d'avoir les facilités de circulation à vie". "En trente ans, je n'avais jamais vu ça", s'étonne-t-il. 

Des démissions historiquement rares

De fait, les ruptures conventionnelles ont plus que doublé en deux ans (283 en 2018 contre 135 en 2016). Les raisons invoquées par les démissionnaires : "perte de sens", "pression du management", "salaires qui n'augmentent plus aussi vite", explique le syndicaliste.

À lire aussi
Un entretien d'embauche à Pôle Emploi entreprises
Emploi : pourquoi les premières minutes d'un entretien d'embauche sont cruciales

Des départs que nuancent Benjamin Raigneau, le directeur des ressources humaines de l'entreprise. "Ce chiffre reste dans la moyenne des grandes entreprises. Certes il est en hausse, mais c'est aussi parce que le nombre de démissions à la SNCF a toujours été très bas.". Toujours est-il que les syndicats se disent préoccupés par la situation, dans un contexte de réforme du statut de cheminots à compter du 1er janvier. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emploi SNCF Démission
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants