2 min de lecture Coronavirus

SNCF : peut-on voyager sans billet de train en période de confinement ?

Il n’y a plus de contrôles systématiques à bord des trains. C’est une décision prise par la SNCF pour limiter les contacts entre les contrôleurs et les passagers. Il faut malgré tout impérativement un billet pour voyager.

Un billet de train (Images d'illustration).
Un billet de train (Images d'illustration). Crédit : AFP / Archives, Damien Meyer
Arnaud Tousch
Arnaud Tousch
édité par Sarah Ugolini

Il n’y a plus de contrôles systématiques à bord des trains. C’est une décision prise par la SNCF pour limiter les contacts entre les contrôleurs et les passagers. La SNCF a demandé à ses contrôleurs de ne plus vérifier la conformité des titres de transport dans ses trains, selon un document consulté par Le Parisien. Une mesure radicale pour protéger ses cheminots, mais surtout pour ralentir la propagation du coronavirus. 
 
Les portiques en gares sont donc ouverts, là où d’habitude vous êtes obligés de scanner votre billet pour pouvoir accéder au quai. Les contrôleurs, toujours présents dans les trains, assureront donc majoritairement des missions de sécurité et de renseignement. Mais soyons clairs : il faut toujours impérativement un billet pour voyagerL'absence de contrôle des billets ne signifie pas que le train devient gratuit. La SNCF en appelle au civisme de ses usagers.

Le contrôleur pourra en outre toujours, avec de fortes précautions, réaliser une vérification de billet. En effet, la direction de la SNCF laisse à ses ASCT (Agents du service commercial trains, l'acronyme technique pour désigner un contrôleur), la liberté nécessaire de réaliser des contrôles "si la situation l'exige". Si vous voyagez sans billet, vous risquez donc évidemment une amende et vous devrez payer votre trajet au prix fort.

Justifier ses déplacements

En outre, depuis ce mardi 17 mars à midi, chaque personne doit préciser dans une attestation de déplacement dérogatoire le motif de son déplacement en pleine période confinement. Les strictes dérogations sont les déplacements pour aller au travail quand la présence est indispensable et que le télétravail n’est pas possible, des déplacements pour réaliser des achats de première nécessité, des déplacements pour motif de santé, ceux pour motif familial impérieux pour l'assistance aux personnes vulnérables et garde d'enfants, et enfin des sorties brèves à proximité du domicile pour l'activité sportive individuelle.

Vous vous exposez à une amende de 135 euros en plus du billet de train non acheté si vous voyagez en train sans raison valable durant cette période de confinement de 15 jours renouvelable.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus SNCF Trains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants