1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Sécheresse : "Les niveaux sont légèrement plus bas que les autres années"
1 min de lecture

Sécheresse : "Les niveaux sont légèrement plus bas que les autres années"

REPLAY - INVITÉE RTL - Laurence Gourcy, hydrogéologue, explique pourquoi une soixantaine de départements français sont touchés par des restrictions d'eau.

Un plant de maïs affecté par la sécheresse à Roppenhein, dans l'est de la France en juillet 2015 (illustration).
Un plant de maïs affecté par la sécheresse à Roppenhein, dans l'est de la France en juillet 2015 (illustration).
Crédit : Patrick Hertzog / AFP
Sécheresse : "Les niveaux sont légèrement plus bas que les autres années"
04:50
L'invité de RTL Soir du 18/07/2017
04:53
micro generique
La rédaction numérique de RTL
Journaliste

La sécheresse a fait son apparition en France. Une soixantaine de départements sont touchés par des restrictions d'eau, et les trois quarts des nappes phréatiques présentent un niveau bas voire très bas. Les principales zones concernées sont la Nouvelle-Aquitaine, le Grand-Est, une partie du centre de la France et le haut de la Vallée du Rhône...

"Les niveaux sont légèrement plus bas que les autres années", explique Laurence Gourcy, hydrogéologue au Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), invitée de RTL Soir ce 18 juillet pour expliquer les raisons de ce niveau d'eau exceptionnellement faible

"La pluie a été déficiente sur une grande partie du territoire ce qui fait qu'il y a eu peu ou pas de recharge du tout selon les secteurs", explique l'hydrogéologue - la recharge étant le terme utilisé pour désigner la pluie susceptible d'arriver jusqu'aux nappes phréatiques.

Restrictions d'eau : à quoi correspondent les 4 niveaux d'alerte ?
Restrictions d'eau : à quoi correspondent les 4 niveaux d'alerte ?
Crédit : Camille Kaelblen / RTLnet

Un lien avec le réchauffement climatique ?

Et les pluies qui ont sévi au printemps et en début d'été n'ont pas suffi. "Au printemps, on considère qu'il n'y a plus beaucoup de chance de recharger les nappes parce que la végétation a repris et la végétation pompe une grande partie de cette pluie", explique Laurence Gourcy. En mai/juin, l'heure n'est plus au rechargement des nappes.

À lire aussi

Doit on voir là un lien avec le réchauffement climatique ? "Aujourd'hui on ne peut pas le dire, parce que cela est vraiment dû à une très faible recharge, exceptionnelle, l'année dernière", explique l'hydrogéologue. Pour parer à cette sécheresse, les agriculteurs et l'ensemble des usagers vont devoir restreindre leur consommation d'eau. "notamment l'eau souterraine". Cela touche notamment l'irrigation de champs ou les nettoyages de voitures. S'il ne pleut pas davantage ces mois de juillet et août, d'autres départements pourraient être concernés par la restriction.

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/