2 min de lecture Société

Saône-et-Loire : un loup abattu par un tir de défense

Un loup a été abattu lors d'une opération de tir de défense autorisée par les services de l'État, dans la commune de Saint-Romain-sous-Gourdon, en Saône-et-Loire. Depuis juin, plusieurs troupeaux de brebis ont été la cible d'attaques attribuées à l'animal.

Un loup (photo d'illustration).
Un loup (photo d'illustration). Crédit : Klaus-Dietmar Gabbert / dpa / AFP
Bastien Hauguel et AFP

La nouvelle a été annoncée par la préfecture de Saône-et-Loire dans la soirée du vendredi 13 novembre : un loup a été abattu lors d'une opération de tir de défense autorisée par les services de l'État, dans la commune de Saint-Romain-sous-Gourdon. Toujours selon la préfecture, l'animal a été tué vers 19 heures. 

Les agents de l'Office français de la biodiversité (OFB) se sont rendus sur place et la carcasse du loup a été prise en charge pour effectuer les examens d'usage. La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, avait autorisé la semaine dernière un "tir de prélèvement" après l'échec de l'ensemble des mesures d'effarouchement. "Ces tirs sont possibles en dernier recours, mais c'est le cas ici", avait-elle déclaré. 

Déjà repérée en 2019 au nord d'Autun, la présence du loup avait été confirmée en Saône-et-Loire en juillet, après quasiment un siècle d'absence

Plus d'une centaine d'ovins tués

Au micro de France 3, le maire de Saint-Romain-sous-Gourdon a fait part de son soulagement. "Cette bête semble être la bonne puisqu'elle a été identifiée par les gens de l'OFB (…) Je pense que c'est la seule et unique bête qui existait sur notre territoire", a-t-il déclaré.

À lire aussi
drogue
Panama : un chat convoyeur de drogues a été capturé près d'une prison

Depuis le mois de juin, plusieurs troupeaux de brebis ont été la cible d'attaques attribuées au loup - les autorités enregistraient, début octobre, 119 ovins tués et 51 animaux blessés. La préfecture avait autorisé plusieurs exploitations à réaliser, dès le 10 octobre, des tirs de défense en cas d'attaque de loup.

L'annonce de cet abattage a provoqué plusieurs réactions virulentes sur les réseaux sociaux, notamment en réponse au message partagé sur Twitter par la préfecture de Saône-et-Loire. Plusieurs internautes ont notamment déploré une "attaque à la biodiversité".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Biodiversite Saône-et-Loire
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants