1 min de lecture Seine-Maritime

Seine-Maritime : la présence d'un loup confirmée par la préfecture

Les experts de l'Office français de la Biodiversité (OFB) ont "confirmé la présence d'un loup dans le département de la Seine-Maritime", a indiqué mardi la préfecture.

Pierre
Pierre Jarnoux et AFP

La présence d'un loup a été confirmée par la préfecture de Seine-Maritime ce mardi 21 juillet. Elle constate d'ailleurs que les attaques sur les troupeaux de moutons ont augmenté dans la région.

"Il apparaît que les prédations sur ovins se poursuivent et se sont intensifiées ces derniers jours dans le secteur de Mesnières-en-Bray", au sud-est de Dieppe, précise la préfecture dans un communiqué. 

Un régime d'indemnisation est mis en place pour compenser les pertes subies par les éleveurs, a-t-elle également fait savoir. Pour l'instant, rien ne dit que l'animal va rester durablement dans le département. Cette découverte d'un loup en Seine-Maritime est la première depuis un siècle dans le département.

L'OFB a relevé 97 zones de présence permanente du loup sur le territoire français, principalement dans les Alpes, le Sud-Est et l'Est. À la sortie de l'hiver 2018/2019, la population de loups en France était estimée à environ 530 individus.

À lire aussi
coronavirus
Les infos de 6h - Coronavirus : cluster à l'hôpital de Dieppe, 140 agents et 123 patients contaminés

Le loup est un animal social, il ne se déplace que rarement seul, et ne change de zone géographique que si la nourriture vient à manquer. On peut donc douter qu'il changera rapidement d'habitat. Une carte interactive est disponible à cette adresse pour connaître la répartition des loups sur le territoire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Seine-Maritime Loup Biodiversite
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants