4 min de lecture Santé

Santé : la "charge mentale", un syndrome féminin

Les femmes prenaient en charge 64% des tâches domestiques et 71% des tâches parentales selon une étude de l'Insee en 2010.

Revue de Presse - La Revue de Presse Amandine Bégot iTunes RSS
>
Santé : la "charge mentale", un syndrome féminin Crédit Image : © mmphotographie.de/shutterstock.com | Crédit Média : RTLNET | Date :
La page de l'émission
Adeline François
Adeline François
Journaliste RTL

Savez-vous ce qu'est la charge mentale? Vous êtes chez vous, c'est le soir, la lessive est faite, le linge rangé, le carnet de notes des enfants signé, le loyer a bien été payé, les courses ont été faites, tout est bon ou presque. Car le fer que vous avez laissé allumé est en train de cramer la table a repasser. Votre conjoint vous dit : "Il fallait me dire que tu avais besoin d'aide!"

Même si le partage des tâches semble à peu près équitable dans votre couple, vous avez la sensation de devoir sans cesse vous organiser pour assurer le bon fonctionnement de votre foyer. Ce réflexe porte un nom: la "charge mentale", ou syndrome de la femme épuisée de devoir penser à tout. C'est une chercheuse canadienne qui vient de définir ce concept. 

La charge mentale, c'est  "un travail de gestion, d'organisation et de planification qui est à la fois intangible, incontournable et constant, et qui a pour objectif la satisfaction des besoins de chacun et la bonne marche du foyer", a expliqué la chercheuse. Génératrice de stress, cette charge concerne surtout les femmes qui, en plus de leur emploi, s'assurent que la boutique tourne correctement. Que faire pour ça change? "Lâcher prise" dit l'article que vous retrouvez aussi ce matin sur l'Express.fr.

L'heure du changement en politique?

Toute la presse semble trépigner d'impatience avant la présentation ce jeudi 11 mai, des investitures de La République En Marche pour les législatives de juin prochain.Le Parisien revient sur le processus complexe de sélection, d'inscription en ligne, du long questionnaire sur les engagements politiques ou associatifs, du casier judiciaire... Le Figaro avance le chiffre de 16.000 postulants, dont près d'un millier, depuis dimanche 7 mai. Le journal s'amuse du grand bal des courtisans, grand classique des débuts de quinquennat, où une génération de flatteurs se met en marche pour gratter à la porte du palais. 

"Avec Emmanuel Macron, ce bal des prétendants est parti très vite et très fort" écrit Le Figaro, qui prend pour témoins les cérémonies du 8 mai,  lorsque tous ces ministres qui se sont employés à lui savonner la planche depuis deux ans se pressaient autour de lui. Comme dans un triomphe antique, le prince parade au milieu des vaincus. "Emmanuel a une lucidité absolue sur les phénomènes de cour", dit un membre de son équipe qui ajoute: "On reçoit énormément de CV de gens qui disent avoir mouillé la chemise pendant la campagne, mais sont restés dans l'ombre pour des raisons professionnels." Lorsqu'ils ont réussi à se procurer l'un des deux numéros de portable d'Emmanuel Macron, les plus audacieux se risquent même à s'adresser directement à lui. Il répond d'un simple "yep" qui n'engage à rien. 

À lire aussi
Changement d'heure : quels appareils doivent être réglés dimanche 31 mars ? changement d'heure
Changement d'heure : quels sont les appareils à mettre à jour manuellement ?

Les flatteries en tout cas commencent déjà a agacer les fidèles de la première heure qui voient leur champion leur échapper. Comme un sentiment de dépossession. Le journal l'Opinion souligne de son côté que si la future majorité parlementaire du président reste à créer, le choix des hauts fonctionnaires et des conseillers ministériels lui, avance très vite et pour cause: on prend les même et on recommence. "C'est l'un des paradoxes de la vraie fausse alternance qui s'annonce" écrit le journal. Emmanuel Macron a beau avoir été élu seul contre tous, son ascension hors norme s'est appuyée sur un groupe de hauts fonctionnaires ayant tous servi  le précédent quinquennat. Des fonctionnaires qui ont mis leur réseau et leur expertise au service du futur président. De fait, Emmanuel Macron dispose maintenant de soutiens et de relais particulièrement nombreux au sein de l'appareil d'État qui devraient lui éviter une transition brutale. Titre de l'Opinion ce jeudi matin : "Administration Macron: rien ne change pour que tout change."

Une cure pas comme les autres

Le Parisien Aujourd'hui en France nous invite à une cure de silence à l'occasion de la sortie du livre d'une nonne bouddhiste alsacienne. Mais attention, il ne s'agit pas d'une retraite de deux semaines dans un temple. La cure dure 5 minutes pendant laquelle on s'arrête, on lève les yeux au ciel et on ne pense à rien.

 Si vous n'êtes pas convaincu, autre livre à la Une ce matin : celui de Georges Perec qui entre aujourd'hui dans la Pléiade. Hommage de Marie Darrieussecq a lire dans le Monde des Livres cet après-midi à "l'auteur des choses, bricoleur de génie aussi drôle que désespéré, spécialiste des lipogrammes, figure de style qui consiste à produire un texte d’où sont délibérément exclues certaines lettres de l’alphabet". C'est son fameux roman, La Disparition, écrit sans la lettre "e", écrit aussi sans eux: son père mort à la guerre sans sa mère tuée à Auschwitz. Georges Pérec était aussi l'auteur des mots croisés du magazine Le Point. Il se décrivait comme un usager de l'espace et il a aussi un astéroïde qui porte son nom qui circule entre Mars et Jupiter.

 A lire dans Le Monde cet après-midi avec aussi un autre livre : celui que sort un homme de 39 ans : le chef cuisinier de l'Élysée depuis 2013. Guillaume Gomez  est certain de garder son job malgré le changement de président, il sort un livre de recette Les carnets de Guillaume, pour manger chez vous comme si vous étiez à l'Élysée. Voilà qui va donc alourdir la charge mentale dont on parlait au début, madame il ne vous reste plus qu'a établir la liste de courses.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Femmes Couple
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants