1 min de lecture Environnement

Roubaix : une ferme urbaine mobilise tout un quartier

REPORTAGE - Sur le site d'une ancienne usine de matériel électrique, des habitants cultivent fruits et légumes.

Micro générique Switch 245x300 Vous êtes comme ça La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Roubaix : une femme urbaine mobilise tout un quartier Crédit Image : Franck Antson/RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Franck Antson - correspondant RTL dans le Nord
Franck Antson édité par Jérémy Billault

À Roubaix, en pleine ville, des habitants d’un quartier populaire se mobilisent autour d’un projet de ferme urbaine. Les premières graines ont été plantées sur une ancienne friche industrielle. Il s’agit d’une vraie reconquête agricole sur un terrain qui était en partie pollué. Il y a d’ailleurs déjà quelques jardins potagers sur place.

On entend déjà le coq chanter sur ce terrain de 7.000 m², entouré de murs en brique. Sur le site de l’ancienne usine de matériel électrique Nollet, dans le quartier du Trichon, des habitants ont sorti bêches et râteaux. 

Pierre Wolff, le concepteur du projet raconte le projet : "C'est resté une friche un certain temps. On pourra y installer une production potagère, mais aussi des fruitiers, intensivement et en cohérence avec la nature."

Autour de la coopérative Baraka, restaurant bio et solidaire, des habitants ont déjà transformé l’ancien parking en jardin partagé où l’on cultive des légumes. "C'est important de ramener de l'agriculture dans la ville, estime Juliette Lamy, éducatrice hyper motivée. Je suis sensible au fait que ça soit une démarche collective dans un quartier populaire."

À lire aussi
actu
Comment le 1er mai est devenu la "fête du Travail" ?

Pour fertiliser ce terrain au passé industriel, pas question ici d’utiliser des produits chimiques nous détaille Pierre de Sariac, président du collectif des paysans urbains : "Des feuilles mortes, du bois et du fumier de cheval pour fertiliser le sol".  

Ces « fermiers » de la ville sont aussi suivis de près par des scientifiques et ailleurs en France. Crédits : Franck Antson/RTL |
5 >
Ces « fermiers » de la ville sont aussi suivis de près par des scientifiques et ailleurs en France. Crédits : Franck Antson/RTL |
Cette « ferme urbaine » roubaisienne est aussi une aventure collective qui permet de souder des habitants dans un quartier métissé. Crédits : Franck Antson/RTL |
Juliette Lamy, éducatrice, revient toujours dans son quartier de Roubaix pour préparer les cultures. Crédits : Franck Antson/RTL |
Pierre Wolff, coordinateur du projet, sur la friche industrielle transformée en terrain maraîcher. Crédits : Franck Antson/RTL |
Mathieu Drobinoa, un des habitants du quartier, il a participé au montage des jardins partagés. Crédits : Franck Antson/RTL |
1/1

Le jardinage, ce travail auprès de la nature, est aussi un prétexte au lien social. Mathieu Drobinoa, qui était sans emploi, a été l’un des premiers à participer aux aménagements. À côté, Jérémy, un voisin entretient le compost élaboré avec les déchets végétaux. Et Louisa, mère de famille algérienne du quartier de l’Epeule, se sent un peu nostalgique.

Les premières vraies récoltes sur la friche roubaisienne pourraient se faire d’ici 2-3 ans, Pierre Wolff ancien journaliste aime répéter qu’ici "on cultive une certaine humanité". Et cette ferme urbaine du Trichon est aussi suivie de près par des scientifiques et d’autres quartiers en France, un exemple de reconversion à suivre.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Environnement Roubaix Agriculture
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants