2 min de lecture Retraites

Retraites : un rapport alarmant sur le déficit, qui pourrait atteindre 17 milliards en 2025

ÉDITO - Le Conseil d'orientation des retraites a rendu un rapport alarmant sur l'évolution du déficit des retraites. Ce dernier devrait peser entre 8 et 17 milliards en d'ici à 2025.

Lenglet - Lenglet-Co François Lenglet
>
Retraites : le déficit pourrait atteindre 17 milliards en 2025 Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet édité par Noé Blouin

C'est une sorte de bombe, le déficit de nos retraites va se creuser. C'est ce que nous dit le COR, le Conseil d'orientation des retraites, un organisme qui audite régulièrement la branche retraite de la sécu. La dernière fois qu'il s'était penché sur les comptes des pensions en France, c'était en 2016, il anticipait un solde proche de l'équilibre. Et voici que les nuages se sont amoncelés. Dans le rapport qui sera remis sous peu au gouvernement, le Conseil prévoit désormais un déficit de 8 à 17 milliards d'euros en 2025, et encore davantage en 2030.


Dans ces comptes tout est affaire de projection. Projections démographiques, pour évaluer le vieillissement des Français, c'est-à-dire leur espérance de vie, pour anticiper l'évolution de la population active, et bien sûr de l'activité économique, la richesse future du pays.

La moindre variation dans l'un des paramètres produit des effets budgétaires très importants à horizon de plusieurs années. C'est ce qui s'est passé, en particulier dans le dénombrement des actifs, qui a été corrigé par l'INSEE. Le COR a donc lui aussi amendé ses prévisions, ce qui explique cette détérioration sévère en si peu de temps.

Une réforme hors sujet

Cela veut dire qu'on a bel et bien besoin d'une réforme, si on veut équilibrer les comptes. Mais la question est : quelle réforme ? Celle qui est envisagée par le gouvernement ne résout pas le problème du déficit. Elle a été conçue en 2016, à partir des précédentes projections du COR, qui étaient à l'équilibre.

C'était une réforme de beau temps. Du coup, elle se concentre sur la réduction des inégalités entre les 43 régimes différents. Au prix d'une usine à gaz pour fusionner tout cela. Au prix de milliards, peut-être de dizaines de milliards d'euros, pour mettre tout le monde à niveau. Mais elle ne s'attaque pas au déficit, qui est en réalité la menace la plus forte qui pèse sur nos retraites.

Plus assez de crédit pour faire passer une réforme en force

À lire aussi
Édouard Philippe lors de son discours présentant le projet de réforme des retraites réforme des retraites
Réforme des retraites : "Des concessions significatives du gouvernement", estime Lenglet

Le gouvernement va tenter à la fois de réduire les inégalités et de lutter contre le déficit. C'est ce qui était dans le rapport Delevoye initial. Le problème, c'est que lutter contre le déficit, ça veut dire travailler plus longtemps, en retardant d'une façon ou d'une autre l'âge de départ à la retraite des Français. Et même sans cela, les contestations du projet sont très vives. Qu'est-ce que ça va être si on nous explique qu'il faut en plus travailler davantage...

On peut penser que le gouvernement n'a plus le crédit politique suffisant, à mi-mandat présidentiel, pour passer en force. Il est parti sur une réforme idéale, abstraite, difficile et coûteuse à mettre en œuvre. Et se trouve aujourd'hui rattrapé par le vrai problème, le déficit.

On pourrait objecter que si les projections se sont détériorées, elles peuvent aussi s'améliorer dans trois ans, mais ce serait une erreur. Chaque année, il y a en France 150.000 à 200.000 retraités en plus, alors que la retraite mobilise déjà 31% des revenus des Français. Et ça n'est pas un problème français, l'Europe entière, le monde entier est confronté au vieillissement et à la charge qu'il exerce sur les systèmes de retraite.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Retraites Économie Réforme des retraites
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants