1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Réouverture des discothèques : "Le risque est partout," se défend Jean Roch
2 min de lecture

Réouverture des discothèques : "Le risque est partout," se défend Jean Roch

INVITÉ RTL - L'ancien roi des nuits parisiennes Jean Roch plaident pour que les boîtes de nuit puissent rouvrir rapidement, défendant que les conditions sanitaires peuvent y être mieux respectées que dans les fêtes sauvages et privées.

Jean-Roch dans "Le Grand Journal" le 19 mai 2012 à Cannes.
Jean-Roch dans "Le Grand Journal" le 19 mai 2012 à Cannes.
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Réouverture des discothèques : "le risque est partout," se défend Jean Roch
04:33
Christelle Rebière & Sarah Belien

Les discothèques, ce sont 1.600 établissements, 25.000 emplois et un milliard d'euros de chiffre d'affaires par an. Les réunions s’enchaînent, sans date de réouverture pour l'instant. Une situation difficile que Jean Roch, le célèbre DJ et gérant de discothèques, dénonce.

"Il faut ouvrir le plus vite possible. C’est déjà tard," plaide-t-il. Jean Roch s'est entretenu mercredi 1er juillet avec les ministres afin de trouver une solution. "Le métier de la nuit lui peut reprendre en septembre pour ceux qui ont des clubs dans les villes. Mais pour nous saisonniers, la saison va de juin, juillet à août. Nous sommes déjà début juillet," déplore l'ancien roi des soirées parisiennes.

Et à choisir entre une non-saison et une petite saison, "on va opter pour la petite saison, tant pis. L'important c'est d'ouvrir et de répondre à la demande et sauver tous les contrats saisonniers qu'on a engagés," déclare Jean Roch, qui rappelle que n'importe quelle boîte de nuit peut mettre la clé sous la porte, car la majorité fonctionnent en auto-financement.

Le risque est partout, il n'est pas que dans les discothèques

Jean Roch

Concernant le risque sanitaire, Jean Roch assure qu'il est possible de mettre en place des mesures de distanciation. "On doit faire exactement comme nous faisons tous les jours dans les restaurants, bars, métros, restaurants, réunions et écoles. Le risque est partout, il n'est pas que dans les discothèques," rétorque-t-il.

À lire aussi


Des mesures évoquées avec les ministres

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/