1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Réchauffement climatique : les Alpes sont de plus en plus vertes
1 min de lecture

Réchauffement climatique : les Alpes sont de plus en plus vertes

C'est un effet du changement du climat, les Alpes sont en train de verdir à vue d'oeil. Certaines plantes sont chassées par d'autres et pourraient disparaître.

Les Alpes (illustration)
Les Alpes (illustration)
Crédit : MARCO BERTORELLO / AFP
Réchauffement climatique : les Alpes sont de plus en plus vertes
00:02:55
Réchauffement climatique : les Alpes sont de plus en plus vertes
00:02:55
Virginie Garin

Vous irez peut-être en vacances cet été à la montagne, eh bien vous allez la trouver un peu plus verte. Les Alpes sont en train de verdir à vue d'oeil. Des scientifiques suisses ont étudié des images prises par satellites depuis près de 40 ans. Il va falloir refaire les cartes postales : les paysages sont en train de changer. Dans le massif du Mont-Blanc, à Chamonix et Vallorcine, ces Alpes qui changent de couleur, c'est un effet du changement du climat.

Parce que les glaciers fondent, il neige moins en hiver, donc le blanc rétrécit. Il laisse la place d'abord au gré des glaciers qui se recouvrent de terre, et puis au vert. Olivier Greber préside la Compagnie des guides de Chamonix. En 30 ans, il a vu la montagne changer. Sur le glacier, on voit aujourd'hui pousser des fleurs. "Là, on est sur une zone qui était recouverte par le glacier il y a deux ans. On a tendance à avoir un verdissement de l'altitude", dit-il.

De son côté, Sébastien Perrier, botaniste et grand spécialiste des plantes des Alpes, observe ce phénomène depuis quelques années. "Ce qu'on constate, c'est que les étages de végétation remontent. Des plantes qui étaient adaptées à une certaine altitude remontent plus haut", explique le botaniste. 

Des plantes vouées à disparaître ?

Du coup, des plantes sont chassées par les autres et pourraient disparaître. "Le génépi, par exemple, pourrait être menacé parce que lui qui vit sur des éboulis et des moraines à plus de 2.000 mètres d'altitude, il fait partie de ces plantes qui pourraient se retrouver à l'avenir en concurrence avec des plantes qui viennent d'en bas", explique Sébastien Perrier. 

À écouter aussi

Autre exemple, l'épicéa sur lequel on met les boules à Noël risque de disparaître aussi au profit du hêtre. En 2050, on devrait voir plus de feuillus dans les Alpes que de résineux. La montagne sera toujours aussi belle, mais plus tout à fait la même.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/