1 min de lecture Vin

Réchauffement climatique : comment les viticulteurs tentent de préserver le goût du vin

Avec le réchauffement du climat, le goût du vin est déjà en train de changer. C'est pourquoi les vignerons s'adaptent. Et pour commencer, ils veulent changer de raisins.

C'est notre plane`te - C'est notre Planète Virginie Garin iTunes RSS
>
Réchauffement climatique : comment les viticulteurs tentent de préserver le goût du vin Crédit Image : GEORGES GOBET / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin Journaliste RTL

Quel gout aura le vin dans 50 ans ? Avec le réchauffement du climat, si rien n'est fait, il sera très différent. Un Bordeaux ne sera par exemple plus un Bordeaux. Le goût du vin est déjà en train de changer, c'est pourquoi les vignerons s'adaptent. Et pour commencer, ils veulent changer de raisins.

Ils testent de nouveau cépages, qui résistent mieux à la chaleur. Dans un vin de Bordeaux, en plus du Merlot ou du Cabernet, les cépages classiques, vous allez bientôt trouver du Touriga, un raisin portugais qui a l'habitude du soleil. Ou du Castet, un cépage local qu'on avait un peu oublié. 

Et si les vignerons sont prêts a déroger aux règles de leurs grands crus, c'est un peu une question de survie. Ils attendent dans les semaines qui viennent le feu vert de l'INAO, l'institut des appellations, pour pouvoir intégrer ces nouveaux raisins dans l'appellation "Bordeaux". Alors, pas plus de 5% pour l'instant.

Objectif : rectifier le goût du vin

Ils espèrent ainsi rectifier le goût du vin car aujourd'hui, les vendanges du Merlot, le principal cépage à Bordeaux, ont trois semaines d'avance. Elles ont lieu mi-septembre, alors qu'avant, c'était en octobre. Et il fait encore chaud, donc le raisin est trop sucré, trop alcoolisé et les arômes s'en ressentent. 

À lire aussi
Une statue représentant Léonard de Vinci (illustration) insolite
Le vin que buvait Léonard de Vinci bientôt mis aux enchères

Avec ces nouveaux cépages, qui mûrissent plus tard, la récolte pourra avoir lieu comme avant en octobre, quand il fait plus frais. Ce qui permettra de conserver la finesse des vins. Et c'est le président du comité des vins de Bordeaux lui-même qui le dit : il faut que les vignerons s'adaptent, et changent leur raisin. Sinon, dans 50 ans, pour faire du vin avec un goût de Bordeaux, il faudra aller à Lille.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vin Viticulture Climat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants