1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Radars : à quoi s'attendre pour 2022 ?
1 min de lecture

Radars : à quoi s'attendre pour 2022 ?

4.700 radars sont prévus à la fin de l'année prochaine, notamment des radars embarqués dans des voitures banalisées qui vont être déployés.

Un policier effectue à l'aide d'un radar des contrôles de vitesse excessive, sur les quais de Bordeaux, le 29 octobre 2011 alors que le long week-end de la Toussaint vient de commencer.
Un policier effectue à l'aide d'un radar des contrôles de vitesse excessive, sur les quais de Bordeaux, le 29 octobre 2011 alors que le long week-end de la Toussaint vient de commencer.
Crédit : JEAN-PIERRE MULLER / AFP
Radars 2022 : demandez le programme !
05:03
Christophe Bourroux - édité par William Vuillez

En 2022, le gouvernement va poursuivre le déploiement des radars sur les routes françaises. Ainsi, près de 4.700 radars devraient être opérationnels avec aussi un petit événement : la fin de celui que l'on surnomme "le hibou", le radar MESTA 210C, surnommé ainsi en raison de ses deux parties circulaires qui font penser à des gros yeux de rapace. C'est la star des radars sur le bord des routes, celui utilisé depuis près de 15 ans sur les plages arrières des breaks de la gendarmerie ou de la police, ou sur les trépieds au bord des routes. 

Il va prendre sa retraite, ce que nous annonce le site radars-auto.com. Le vieil hibou va s'envoler certes vers d'autres cieux mais pour laisser place à un engin beaucoup plus redoutable. Exemple : il permettra aux gendarmes et aux policiers de déployer ce radar beaucoup plus facilement et pourra ainsi se positionner sur des ponts, avec une vue évidemment imprenable sur la route. Et ce n'est pas tout : en plus de la vitesse, il pourra reconnaitre les franchissements de lignes continues, le non-respect de feu rouge, bref, il verra partout. Ce n'est plus le radar hibou, mais le radar mouche. 

Il y aura un petit temps d'adaptation le temps de l'homologation, cela devrait prendre une bonne année. En revanche dès l'année prochaine, les radars embarqués seront prêts à se déployer. Ces voitures radars banalisées qui flashent en roulant vont peu à peu circuler dans tous les départements. Si les premiers radars privatisés sont apparus en Normandie dès 2017, il n'y a que 8 régions qui aujourd'hui ont ces voitures. Mais dès l'an prochain, tout devrait "rentrer dans la norme" puisque l'ensemble des régions françaises devraient accueillir ces radars. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/