4 min de lecture Cour des comptes

Quand la Cour des comptes pointe du doigt la lutte contre les trafics de drogue

Dans son rapport annuel, la Cour des comptes a consacré un chapitre au renouvellement des moyens aériens et navals de la douane.

BEGOT 245300 La Revue de Presse Amandine Begot
>
Quand la Cour des comptes pointe du doigt la lutte contre les trafics de drogue Crédit Image : LCHAM/SIPA | Crédit Média : Adeline François | Durée : | Date : La page de l'émission
Adeline François
Adeline François
Journaliste RTL

C'est l'histoire d'un vaisseau fantôme, pas celui de l'opéra de Wagner mais celui des douanes françaises stationnées dans les Antilles. C'est l'un des nombreux volets du rapport publié mercredi par la Cour des comptes et que la presse épluche ce jeudi.

Un chapitre du rapport est consacré au renouvellement des moyens aériens et navals de la douane pour lutter contre les trafics de stupéfiant, et les go fast très fréquents dans les Antilles, la douane avait commandé trois nouveaux bateaux. Tout d'abord, une vedette qui a été payée mais jamais été livrée par le fabricant américain, l'intermédiaire français ayant disparu du jour au lendemain, provoquant une perte de 307.000 euros. Ensuite la douane avait aussi commandé deux hors-bord surpuissants mais les vedettes se sont révélées si puissantes qu'elles étaient en fait trop dangereuses car impossible d'arraisonner les bandits...Les deux bateaux ont été confisqués. Coût du fiasco, un million 680.000 euros.

Le Courrier picard lui aussi a lu les 1300 pages du rapport et en retient quant à lui le volet consacré à la formation : l'État y est décrit comme un mastodonte incapable de vraiment contrôler les 76.000 prestataires qui se partagent plus de 11 milliards d'euros chaque année versés par les entreprises dans ce tonneau des danaïdes. Même si l'on est adepte du comique de répétition, il faut avoir le cœur bien accroché pour supporter la lecture de ce  rapport  écrit Gaëtan de Capel dans le Figaro qui fait sa Une sur l'ultime charge contre la gestion socialiste. Ce foisonnement d'absurdités aux quatre coins de France décrit mieux qu'un long discours l'inexorable dilapidation des ressources publiques. 

Afin d'éviter les dérives, l'État serait donc bien inspiré de se pencher une bonne fois pour toutes sur le statut de nos élites suggère Jean-Michel servant du Midi Libre. En leur proposant une vraie formation comptable, voire en exigeant un examen de passage pour tester leurs connaissances en la matière. 

À lire aussi
Des billets de banque (illustration) pouvoir d'achat
Argent : 5 milliards d'euros attendent leurs ayants droit à la Caisse des Dépôts

Le programme plein de "promesses" de Marine Le Pen

C'est la Une de Challenges, " l'extravagant programme de Marine le Pen" titre l'hebdomadaire qui propose une plongée dans les coulisses du bricolage de ce programme économique ultra coûteux. Prime de pouvoir d'achat, baisses d’impôts, créations de postes de fonctionnaires, ce sont des groupes d'experts qui planchent dessus depuis près de trois ans, dans le plus grand secret ...Au fil de leur réunion, la liste des promesses s'est allongée, pour ressembler de plus en plus à une série de cadeaux aux ménages et aux entreprises mais sans aucun chiffrage à la fin, alors Challenges a sorti sa calculette : la sortie de l'euro,  57  milliards; Hausse du budget de la défense, 40 milliard; Prime de pouvoir d'achat, 18 milliards; Baisse d'impôts pour les ménages, 12 milliards; La retraite à 60 ans et le retour aux 40 ans de cotisations, 32 milliards. 

Côté économie, un seul chiffre et il est très flou : les 60 milliards en 5 ans que rapporteraient en vrac les économies sur la gestion de la sécu, l'union européenne l'immigration ou la délinquance. Marine le Pen qui sera ce jeudi l'invitée de l'Émission politique de France 2 fait aussi la une de Marianne ce jeudi où l'on peut voir la présidente du Front national les deux bras en l'air, triomphante avec autour d'elle Macron, Hamon, Fillon et Mélenchon avec ce titre " pourquoi ils peuvent la faire gagner".

Que fait la police ?

C'était avant que l'on connaisse les conclusions de la police des polices qui estime qu'il n'y a pas eu de viol et que c'était un accident, l'affaire fait la Une de la Croix, " Aulnay, la police en accusation"  et la Une du Parisien qui revient sur " les 5 minutes qui ont embrasé Aulnay". "On aimerait trouver des circonstances atténuantes aux 4 policiers",  écrit Jean-Marie Montali. "On n'en trouve pas parce qu'il n' y en a pas... Rien ne peut justifier une telle brutalité".

La police représente la République et ce n'est pas comme ça qu'elle imposera le respect.. Libération sur son site, note que dans cette "affaire Théo", on a parfois l’impression que ce qui rend tout cela vraiment scandaleux, c’est que Théo est un «type bien», qui «ne méritait pas ça». On se pose des questions : s’il avait eu le casier judiciaire d’un dealer ou d’un voleur, cet homme aurait-il mérité d’être violé ? S’il avait fait de la prison, aurait-il reçu la visite du président de la République? À trop souligner les "qualités" de Théo, on prend le risque de le faire passer pour une exception, le gentil noir, et de présenter son cas comme un acte isolé. Insister sur sa "gentillesse", c’est mettre du mascara sur le coquard d’une réalité française : celle des violences policières. 

La blague relayée sur Dimitri Payet

Le journal l'Équipe reprend une information qui fait la Une des plus grands quotidiens sportifs d’Europe de Bild à As en Espagne :  Dimitri Payet menace de se rompre lui même les ligaments croisés s'il n'est pas transféré. Cette info avait été mise en ligne juste avant le départ de Payet de West Ham pour Marseille, mise en ligne par le site Football France, qui imite le logo de France football sauf qu'il s'agit d'un site parodique

Les plus grands sites d'info sportives se sont fait piéger et l'Équipe se penche sur ces sites parodiques qui sont une spécificité bien française, il y aussi le Gorafi sport et Stade 3. Régulièrement leurs infoemations sont reprises par des vrais médias. Parmi les meilleurs titres les plus repris : "Tour de France, un spectateur gravement brûlé après que Chris Froome lui a jeté son urine au visage", "Teddy Riner dans un état grave après son combat contre Robert Marchand" ou encore " Ligue 1 les victoires contre Nantes ne vaudront plus qu'un point".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cour des comptes Douanes Antilles
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787161150
Quand la Cour des comptes pointe du doigt la lutte contre les trafics de drogue
Quand la Cour des comptes pointe du doigt la lutte contre les trafics de drogue
Dans son rapport annuel, la Cour des comptes a consacré un chapitre au renouvellement des moyens aériens et navals de la douane.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/quand-la-cour-des-comptes-pointe-du-doigt-la-lutte-contre-les-trafics-de-drogue-7787161150
2017-02-09 11:10:01
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ZeKTvho_thlaStq3iEsOQw/330v220-2/online/image/2016/0628/7783888078_l-entree-de-la-cour-des-comptes-a-paris-le-11-fevrier-2014.jpg