3 min de lecture Santé

Qu'est-ce que la bipolarité et pourquoi est-elle diagnostiquée trop tard ?

ÉCLAIRAGE - Difficiles à diagnostiquer, les troubles de la bipolarité touchent 650.000 à 1,5 million de personnes en France, selon la Haute autorité de santé qui souligne que ces chiffres sont probablement sous-évalués.

La bipolarité est une maladie psychiatrique très invalidante mais mal connue et souvent stigmatisée.
La bipolarité est une maladie psychiatrique très invalidante mais mal connue et souvent stigmatisée. Crédit : Thinkstock
Philippe Peyre
Philippe Peyre

C'est une maladie qui détruit des vies mais qui reste très confidentielle et souvent rongée par les préjugés. À l'occasion de la 3e Journée Mondiale des troubles bipolaires, une campagne d'information en ligne a été lancée jeudi 30 mars par la fondation FondaMental et l'Association Argos 2001. Campagne qui propose de "vivre" le quotidien des quelque un million de Français atteints de ces troubles mais aussi et surtout d'"informer les jeunes", car "la méconnaissance, la stigmatisation et les préjugés qui entourent toujours les troubles bipolaires sont un frein à l'accès aux soins", explique la fondation FondaMental sur son site web.

"Mieux les connaître, mieux les comprendre, mieux les soigner". C'est ainsi qu'est résumée la campagne de sensibilisation autour des troubles bipolaires lancée le jour de la naissance de Vincent Van Gogh, le célèbre peintre néerlandais qui s'est tranché l'oreille et s'est suicidé à l'âge de 37 ans. En effet, selon certains experts, Van Gogh était atteint de cette maladie.

La bipolarité, une maladie complexe

Si le diagnostic des troubles bipolaires est souvent difficile à établir, la Haute autorité de Santé (HAS) avance que 1% à 2,5% de la population française en serait atteinte, soit 650.000 à 1,5 million d'individus. Et ces données seraient même sous-évaluées selon la HAS.

À lire aussi
Les préservatifs permettent de se protéger des IST (image d'illustration) santé
Les infections sexuellement transmissibles en forte hausse en France

Les troubles bipolaires, aussi appelés "psychoses maniaco-dépressives", correspondent à véritable yo-yo émotionnel chez le sujet. Oubliez vos petites sautes d'humeur quotidiennes, il s'agit là vraiment d'émotions exacerbées qui placent à la fois la personne atteinte dans des situations de détresses incommensurables et de joie sans limite. Le sujet alterne alors entre des phases de profonde dépression et des phases d'exaltation, aussi définies comme maniaques. Il s'agit aussi pour les proches de se renseigner pour savoir la réaction qu'il faut adopter et ainsi éviter d'aggraver la situation du sujet.

C'est une des maladies psychiatriques les plus sévères -  l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) l'a classée parmi les dix pathologies les plus invalidantes - et la réponse médicamenteuse (régulateurs de l'humeur) est souvent la seule qui aide le sujet à garder le cap sur sa vie. Les psychothérapies spécialisées sont également d'une grande aide pour apaiser les souffrances du patient. Les symptômes qui permettent de déceler l'apparition de la maladie sont le plus fréquemment des troubles du sommeil, un repli sur soi, une forte mélancolie ou encore la multiplication des épisodes d'achats compulsifs ou autres conduites addictives.

Un diagnostic trop tardif

C'est le gros point noir autour de cette maladie. En plus de constituer un trouble psychiatrique très important, la bipolarité n'est diagnostiquée souvent que trop tard et ainsi, les chances d'en réduire les conséquences sur la santé mentale et éviter qu'elle ne soit fatale s'amoindrissent. Car selon la fondation FondaMental, 1.500 personnes décéderaient chaque année par suicide et entre un quart et plus de la moitié des sujets bipolaires font au moins une tentative de mettre fin à leurs jours. De même, la maladie est aussi associée à une baisse de l'espérance de vie de 10 à 20 ans en raison de maladies cardio-vasculaires plus fréquentes.

"10 ans de retard". Selon FondaMental et Argos 2001, à l'initiative de la campagne de sensibilisation autour des troubles bipolaires, il faudrait attendre dix ans entre le premier épisode bipolaire, qui survient souvent entre 15 et 25 ans, et le diagnostic. Pourquoi ? "Les personnes concernées n'identifient pas les signaux d'alerte et consultent souvent trop tardivement", a expliqué Marion Le Boyer, directrice de la fondation FondaMental, dans une interview accordée à Atlantico. D'où l'importance d'une prévention et d'une sensibilisation autour de ces troubles et notamment auprès des jeunes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Dépression Psychiatrie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787882995
Qu'est-ce que la bipolarité et pourquoi est-elle diagnostiquée trop tard ?
Qu'est-ce que la bipolarité et pourquoi est-elle diagnostiquée trop tard ?
ÉCLAIRAGE - Difficiles à diagnostiquer, les troubles de la bipolarité touchent 650.000 à 1,5 million de personnes en France, selon la Haute autorité de santé qui souligne que ces chiffres sont probablement sous-évalués.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/qu-est-ce-que-la-bipolarite-et-pourquoi-est-elle-diagnostiquee-trop-tard-7787882995
2017-03-30 14:27:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/3fIIsqBxnOhg7WdyOpbuFA/330v220-2/online/image/2017/0330/7787883084_la-bipolarite-est-une-maladie-psychiatrique-tres-invalidante-mais-mal-connue-et-souvent-stigmatisee.jpg