1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Puy-de-Dôme : le pyromane qui terrorise un village
2 min de lecture

Puy-de-Dôme : le pyromane qui terrorise un village

Après douze incendies en moins d'un an, les habitants de Champetières redoutent que le prochain feu ne fasse des victimes.

Un pompier devant le numéro d'appel d'urgence (illustration)
Un pompier devant le numéro d'appel d'urgence (illustration)
Crédit : AFP / DOMINIQUE FAGET
La rédaction numérique de RTL & AFP

Depuis près d'un an, le petit village de Champetières (Puy-de-Dôme) vit dans la hantise de l'incendie après une série de feux suspects. La population terrorisée s'est regroupée en un collectif pour obliger les pouvoirs publics à démasquer le ou les coupables. 

Depuis septembre 2014, douze départs de feux se sont déclarés sur la commune, située près d'Ambert. "Si certains feux peuvent être fortuits, il y en a certains qui sont visiblement volontaires", reconnaît le sous-préfet d'Ambert  Jean-Charles Jobart ce mercredi 5 août. L'année dernière, le premier incendie a réduit en cendres l'annexe d'une résidence secondaire, dans le hameau de Préjurade. Fin décembre, une autre remise de cette même maison, ne disposant pas d'électricité, est également partie en fumée.

Dix jours plus tard, c'est un corps de ferme situé près des premiers incendies, dans le hameau du Mas, qui a été visé. Le couple de personnes âgées habitant la maison a échappé de justesse aux flammes, qui ont tué leurs chats et plusieurs lapins. "J'ai pris quelques vêtements, mon sac et mes papiers", raconte Marcelle au Parisien. Cette retraitée précise qu'elle et son époux avaient "fait ce petit logement" il y a 50 ans. Et, alors que les pompiers intervenaient chez eux, un autre foyer s'est déclaré sur un site précédemment brûlé. 

Cinq départs de feu en un week-end

Depuis la mi-juillet, les incendies ont pris une nouvelle ampleur, avec cinq départs de feu sur la commune en un seul week-end. 2.000 mètres carré de broussailles ont brûlé en bordure de forêt. Au total, quatre hameaux de cette paisible commune de 240 habitants, nichée dans les Monts du Livradois, ont été touchés par cette mystérieuse série. Depuis, la vie des villageois a viré au cauchemar. 

À lire aussi

"Tout le monde vit dans l'angoisse qu'une nouvelle maison ne brûle et qu'il y ait cette fois des victimes", observe Thierry Granet, qui a initié la création du collectif "Stop aux incendies". "On ne quitte plus jamais la maison sans mettre quelqu'un dedans pour surveiller. Chacun s'est doté, comme il peut, de moyens de surveillance et d'alarmes pour assurer sa propre sécurité". Les habitants ont porté plainte contre X et une enquête est actuellement en cours. Le parquet de Clermont-Ferrand indique que "toutes les pistes sont privilégiées".

"Le village, c'est la vitrine du savoir-faire de l'incendiaire. Des feux se sont déclarés à 1,5 kilomètre de distance. Cela peut être difficilement accidentel et lié, par exemple, à un problème électrique !", insiste Thierry Granet, qui exhorte les pouvoirs publics "à mettre le ou les incendiaires sous les verrous". "Sans cela, il y a aura forcément d'autres incendies". 

Quatre gendarmes et des rondes

Trois gendarmes de la brigade de recherche d'Ambert sont mobilisés sur ce dossier, ainsi qu'un gendarme de Clermont-Ferrand. "Les rondes ont également été accentuées", ajoute le sous-préfet d'Ambert. Il avertit que, dans ce genre de dossier, "les enquêtes sont difficiles et prennent en général un an" avant qu'un coupable ne soit identifié. Selon une source proche du dossier, des traces d'hydrocarbures ont été retrouvées sur les lieux des incendies. Leur mode opératoire varie toutefois, pouvant laisser penser à plusieurs auteurs.

En janvier, un habitant du hameau de Préjurade, "vivant seul et souffrant d'alcoolisme", a été placé en garde à vue et "relâché sans qu'aucune charge ne soit retenue contre lui", précise Le Parisien. "Il faut véritablement faire attention que la tension ne monte pas trop vite pour éviter qu'on ne désigne un bouc-émissaire", met en garde le sous-préfet.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/