1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Psychologie : avons-nous tous fait des erreurs de jeunesse ?
2 min de lecture

Psychologie : avons-nous tous fait des erreurs de jeunesse ?

La jeunesse est-elle formatrice de par ses erreurs ? Ces dernières ont-elles changé le cours de notre vie ? "On est fait pour s'entendre" se pose la question.

Les erreurs de jeunesse peuvent-elles être indélébiles ?
Les erreurs de jeunesse peuvent-elles être indélébiles ?
Crédit : ilbusca / GETTY
Avons-nous tous commis des erreurs de jeunesse ?
41:30
Avons-nous tous commis des erreurs de jeunesse ?
41:30
Emmanuelle Brisson

La jeunesse est le temps de la découverte, du danger, des erreurs, et il y en a des plus graves que d'autres. La jeunesse est-elle formatrice de par ses erreurs ? Ces dernières ont-elles changé le cours de notre vie ? 

Flavie Flament en parle avec Aton. Aton a 42 ans. "Lorsque j'étais adolescent, j'étais plutôt sage, mais très à fleur de peau sur ce qui concernait l'injustice, la violence gratuite. Je me suis mis au sport de combat, car j'étais harcelé petit", explique-t-il.

On se moquait souvent de lui, à cause de ses cheveux frisés, de son look qui sortait de la "norme". Et lorsqu'il a eu 17 ans, au lycée, Aton a fait une rencontre qui a changé le cours de sa vie. "Un jour, au réfectoire, un groupe de 10 personnes s'assoit et me chahute. Un mec me dit "je ne veux pas manger en face de cette gueule de con". Suite à cela, j'ai dérapé et il est passé à travers une vitre".

Assumer ou reporter la faute sur les autres ?

Pour Daniel Bartoli, "l'erreur, c'est d'avoir laissé cet adolescent être humilié pendant si longtemps sans que les adultes n'aient réagi et n'aient cherché à résoudre ce problème. Ce qu'on voit bien chez Aton, c'est qu'il ne répudie pas l'acte commis, ce qui l'inquiète, ce sont les conséquences de son acte". 

À lire aussi

Et le psychiatre poursuit : "lorsque les jeunes font une erreur, il y a deux types de jeunes : ceux qui disent 'ce n'est pas moi, c'est la faute des autres', et ceux qui assument". Et le problème vient de là. Beaucoup de jeunes, aujourd'hui, n'assument pas leurs actes et n'en prennent pas conscience. 

Si le témoignage entendu à l'antenne apporte avec lui de graves conséquences, Marianne Chaillan, professeure de philosophie, confirme et est particulièrement touchée par la problématique du harcèlement scolaire. "C'est un fléau quotidien, mais il est surtout extrêmement grave". 

Venez témoigner

Vous souhaitez témoigner par écrit, intervenir dans l'émission ou proposer des sujets ? Envoyez-nous un mail à l'adresse suivante : onestfaitpoursentendre@rtl.fr (ici) ou contactez-nous en message privé sur nos réseaux sociaux : Facebook et Twitter !


"On est fait pour s'entendre", le magazine qui vous ressemble et vous rassemble, de 14h30 à 15h30, en direct sur RTL.

Invités

-  Marianne Chaillan, professeure de philosophie, écrivaine et chroniqueuse. Auteur de '' In pop we trust '' aux éditions Equateurs.

In pop we trust
In pop we trust
Crédit :
L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/