1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Réseaux sociaux : sommes-nous tous devenus des voyeurs ?
2 min de lecture

Réseaux sociaux : sommes-nous tous devenus des voyeurs ?

Quand les caméras ont commencé à explorer Loft Story, nous nous sommes retrouvés collés à nos télévisions, sans pouvoir nous en détacher. Mais les réseaux sociaux ont-ils accentué ce phénomène de voyeurisme ? "On est fait pour s'entendre" se pose la question.

Société : sommes-nous devenus voyeurs ?
Société : sommes-nous devenus voyeurs ?
Crédit : mariusFM77 / GETTY
Sommes-nous devenus voyeuristes sur les réseaux sociaux ?
38:48
Sommes-nous devenus voyeuristes sur les réseaux sociaux ?
38:48
Emmanuelle
Emmanuelle Brisson
Journaliste

Déjà 20 ans que la première télé-réalité française a fait son apparition sur nos écrans. 20 ans plus tard les réseaux sociaux sont devenus un phénomène auquel nous avons majoritairement tous succombé. 

Et si de nombreuses personnes se plaisent à exposer leur vie privée sur Facebook, Instagram et autres Snapchat, d'autres, plus nombreuses encore prennent plaisir à les observer. Alors sommes-nous devenus un peu voyeuristes, et jusqu'où cela peut-il aller ? Flavie en discute avec Manon, 25 ans, qui est étudiante. 

"Je fais partie de la génération télé-réalité. J'ai grandi avec la Star-Academy, le Loft, etc. Je suis aussi sur Instagram, Twitter, Facebook et Tik-Tok depuis peu. Je ne poste pas régulièrement, je raconte surtout ma vie en story, mais cela reste éphémère sur Instagram. La plupart des personnes que je suis, c'est des personnes que je connais, des personnes de télé-réalité, ainsi que des écrivains, des journalistes", raconte la jeune femme.

Il faut faire la différence entre voyeur et être spectateur

"J'aime suivre la vie des gens. Cela attise la curiosité. Regarder les story des gens remplace pour moi la télévision, continue Manon. Mais je ne pense pas que le voyeurisme soit né avec les réseaux sociaux".

À lire aussi

Les réseaux sociaux auraient plutôt amplifié ce phénomène. Pour Jean-François Marmion, psychologue, il faut faire la différence entre voyeur et être spectateur. "Être voyeur, c'est prendre du plaisir en regardant ce qu'on n'est pas censé regarder. La personne que je regarde ne sait pas que je la regarde, et cela l'existe, c'est ça le voyeurisme", explique Jean-François Marmion.

De ce fait, pour le psychologue, l'attrait que nous avons pour les réseaux sociaux relèverait davantage du spectacle. Lorsque nous postons notre vie, nous attendons de la reconnaissance à travers des "like", nous nous mettons en scène, comme dans une pièce de théâtre.

Venez témoigner

Vous souhaitez témoigner par écrit, intervenir dans l'émission ou proposer des sujets ? Envoyez-nous un mail à l'adresse suivante : onestfaitpoursentendre@rtl.fr (ici) ou contactez-nous en message privé sur nos réseaux sociaux : Facebook et Twitter !


"On est fait pour s'entendre", le magazine qui vous ressemble et vous rassemble, de 14h30 à 15h30, en direct sur RTL.

Invités

- Jean-François Marmion, psychologue. Auteur de '' La psycho qui rend fou '' aux éditions Sciences humaines.

La psycho qui rend fou
La psycho qui rend fou
Crédit :

-  Mickaël Stora, psychologue, psychanalyste et cofondateur de l’OMNSH (Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines). Auteur de '' Hyperconnexion'' chez Larousse.

Hyperconnexion
Hyperconnexion
Crédit :
L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/