1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Société : les jeunes parlent-ils bien le français ?
2 min de lecture

Société : les jeunes parlent-ils bien le français ?

"Wesh, dar, maggle" : les jeunes parlent-ils bien le français ? "On est fait pour s'entendre" se pose la question.

Les jeunes parlent-ils bien français ?
Les jeunes parlent-ils bien français ?
Crédit : mrPliskin / GETTY
Les jeunes parlent-ils bien le français ?
39:25
Les jeunes parlent-ils bien le français ?
39:25
Thibaud Chaboche

Ils s'emparent de la langue, se l'approprient, jouent avec elle, la transforment et la réinventent au point de ne pas être toujours compris des générations précédentes, et de donner un coup de vieux prématuré aux trentenaires. 

Mais les jeunes parlent-ils bien français ? En quoi leur façon de parler fait-elle réagir ? Oublie-t-on que nous aussi, adolescents, nous utilisions un langage légèrement différent de celui des adultes ?

Adam a 17 ans et habite à Paris. "Souvent, on nous dit qu'on maltraite la langue française. Je pars du principe qu'il y a certains environnements où on ne doit pas utiliser ces mots. Mais on nous dit souvent qu'on tuerait la langue française, j'aimerais défendre ma génération car pour moi, la langue mute au même titre que les mentalités changent, les gens changent, et les mots aussi. Il faut néanmoins ne pas trop la dénaturer."

Les "meufs", les "gadjis" et autres "go"

"Wesh" veut dire "ça va", ou "bonjour". Pour Adam, "wesh" s'emploie régulièrement. "Souvent je dis que quelque chose est "dar", cela veut dire que c'est "bien". C'est l'expression que j'utilise le plus. Les femmes, on les appelle "les gadjis", "les go", "les meufs"... Il y a beaucoup de mots."

À lire aussi

Pour Julie Neveux, normalienne, "la discussion entre Adam et Flavie montrait l'enjeu identitaire pour les jeunes ainsi que l'enjeu de transgression. Dans ces exemples, il y a bien une intention de se démarquer. C'est un langage codé, un besoin de se détacher du cercle familial, c'est une façon de s'inscrire dans un groupe."

Jean Pruvost, lexicologue, ajoute "que derrière chaque mot familier, il y a une histoire et ces jeunes ont envie d'apporter quelque chose à notre langue française". Alors, doit-on vraiment trouver cela négatif ?

Venez témoigner

Vous souhaitez témoigner par écrit, intervenir dans l'émission ou proposer des sujets ? Envoyez-nous un mail à l'adresse suivante : onestfaitpoursentendre@rtl.fr (ici) ou contactez-nous en message privé sur nos réseaux sociaux : Facebook et Twitter !


"On est fait pour s'entendre", le magazine qui vous ressemble et vous rassemble, de 14h30 à 15h30, en direct sur RTL.

Invités

- Julie Neveux, normalienne, agrégée d'anglais, Maîtresse de Conférences en linguistique à l'Université de Paris-Sorbonne. Auteur de '' Je parle comme je suis : ce que nos mots disent de nous " chez Grasset.

Je parle comme je suis
Je parle comme je suis
Crédit :

-  Jean Pruvost, lexicologue et professeur émérite des universités. Auteur de '' L'école et ses mots. C'était comment avant les déconfinements ? " aux éditions Honoré Champion.

L'école et ses mots
L'école et ses mots
Crédit :

- Stéphane Ribeiro, auteur de '' Dico français ado " chez First.

Dico français ado
Dico français ado
Crédit :
L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/