1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. PSA : "l'écoeurement" de la CGT face à la prime d'un million d'euros pour Carlos Tavares
1 min de lecture

PSA : "l'écoeurement" de la CGT face à la prime d'un million d'euros pour Carlos Tavares

Le patron de PSA pourrait toucher une prime exceptionnelle d'un million d'euros pour avoir piloté le plan de redressement d'Opel. Une annonce qui ne passe pas auprès de la CGT.

Carlos Tavares, patron de PSA Peugeot Citroën.
Carlos Tavares, patron de PSA Peugeot Citroën.
Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
PSA : la CGT dénonce une "prime à la casse de l'emploi" pour Carlos Tavares
00:43
Christophe Bourroux & Camille Kaelblen

Pour la CGT, c'est l'annonce qui ne passe pas. Le patron de PSA-Citroën, Carlos Tavares, devrait recevoir une prime exceptionnelle d'un million d'euros pour avoir mis en œuvre un plan de redressement de sa filiale allemande Opel.

Cette décision inspire à Jean-Pierre Mercier, délégué CGT chez PSA, un "sentiment d'écœurement profond". "C'est la prime à la casse de l'emploi", s'insurge-t-il. Le délégué syndical dénonce une entreprise qui "marche à l'envers" et qui "récompense ceux qui cassent l'emploi". La publication de ces informations intervient alors qu'Opel/Vauxhall, filiale de PSA acquise à l'été 2017, vient d'annoncer un plan de départs volontaires pour ses salariés allemands.

La marque allemande perd de l'argent depuis une vingtaine d'années. À compter de son intégration dans les comptes de PSA le 1er août 2017, elle représentait une perte opérationnelle de 179 millions d'euros pour le groupe.


De son côté, PSA a tenu à rappeler que le Conseil de Surveillance avait récemment salué "la performance exceptionnelle et durable du Groupe PSA, sous le leadership de Carlos Tavares, qui place l’entreprise dans le TOP5 de l’industrie automobile mondiale. La rémunération du Président du Directoire, telle que fixée par le Comité des rémunération au regard des rémunérations des dirigeants du secteur automobile mondial, reflète ces résultats ainsi que l’opportunité du rachat d’Opel Vauxhall, qui fait changer de dimension le Groupe PSA", a indiqué un porte-parole. 
Proposée par le conseil de surveillance de PSA, cette prime doit être adoptée lors de l'assemblée générale du 24 avril. Elle porterait ainsi la rémunération totale de Carlos Tavares à 6,7 millions d'euros au titre de l'année 2017, contre 4,7 millions en 2016 et 5,2 millions en 2015. Le directeur financier du groupe, Jean-Baptiste Chatillon, pourrait quant à lui toucher une enveloppe de 500.000 euros.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/