2 min de lecture Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : François Fillon, une victoire à l'usure

La presse française revient largement sur la probable fin de crise au sein de la famille Les Républicains.

BEGOT 245300 La Revue de Presse Amandine Begot
>
Présidentielle 2017 : François Fillon, une victoire à l'usure Crédit Image : Facebook | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Adeline François
Adeline François
et La rédaction numérique de RTL

La presse revient ce mardi 7 mars sur cette victoire à l'usure de François Fillon. "Il les a eus", clame Le Parisien sur sa une. Les journaux abordent également le "réquisitoire implacable" d'Alain Juppé, comme le titre Les Échos. "Il y avait une certaine grandeur dans le drapé de rideau tombant ainsi sur près d'un demi-siècle d'exposition nationale", écrit Denis Daumin dans La nouvelle république. "Il n'a pas voulu, il n'a pas pu emprunter ce qui se présentait comme un chemin de croix", écrit quant à elle Anne Fulda dans un long article aux allures de nécrologie politique publié dans Le Figaro. Lui, un plan B ? Non ce n'était pas possible. Et pas seulement à cause de ce foutu orgueil qui est sa patte. Mais surtout parce que c'était trop tard.

"Alain Juppé n'écoute personne", confie un de ses partisans, pour qui le seul qui aurait pu le faire changer d'avis, c'est Chirac, qui lui aurait passé une raclée pour qu'il aille au front. "Ce 'quel gâchis', c'est probablement à lui même qu'Alain Juppé se l'adressait", écrit encore Anne Fulda.

L'ambition présidentielle du Front national

Le baromètre de l'image du Front national chez les Français est réalisé chaque année depuis 1984. L'enquête Kantar-Sofres publiée dans Le Monde ce mardi 7 mars, ne témoigne pas d'une amélioration de l'image du FN dans l'opinion, mais "on aurait tort de se rassurer", écrit le quotidien. En effet, le sondage démontre une indéniable consolidation des idées du Front national dans son électorat et une capacité certaine à mobiliser.
 
Lorsque Jean-Marie Le Pen présidait le parti, 75 % des Français se déclaraient en désaccord avec ses idées. Depuis que sa fille Marine lui a succédé, ce chiffre est tombé à 62 %. Et bon nombre des idées que le parti défend restent largement partagées, très au-delà des rangs frontistes : ainsi 72 % des Français jugent que les jihadistes français binationaux devraient être déchus de leur nationalité française. 70 % se disent favorables au rétablissement du service militaire et 51 % estiment qu'il y a trop d'immigrés en France.

À lire aussi
Marine Le Pen et Emmanuel Macron le 21 novembre 2017 à l'Élysée société
"Le deuxième tour de 2017, ce n'est pas un accident", assure Jérôme Fourquet

"Un constat d'ensemble s'impose", conclut le journal. Un tiers des Français sont d'accord avec les idées du parti d'extrême droite, ne les estiment pas dangereuses et sont prêts à voter pour ses représentants. Marine Le Pen apparaît ainsi comme bénéficiant d'un socle et d'un potentiel électoral bien supérieur aux intentions de vote. Sa marge de progression est donc bien réelle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 François Fillon Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787557235
Présidentielle 2017 : François Fillon, une victoire à l'usure
Présidentielle 2017 : François Fillon, une victoire à l'usure
La presse française revient largement sur la probable fin de crise au sein de la famille Les Républicains.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/presidentielle-2017-francois-fillon-une-victoire-a-l-usure-7787557235
2017-03-07 09:35:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/XyUB-h_XGWVndjzEhUp40A/330v220-2/online/image/2017/0204/7787071633_francois-fillon-a-publie-une-video-sur-facebook-pour-contre-attaquer-vendredi-3-fevrier-2017.PNG