1 min de lecture Jean-Marie Le Pen

Jean-Marie Le Pen condamné à 5.000 euros d'amende pour ses propos sur les Roms

Le président d'honneur du Front national était poursuivi pour avoir qualifié la présence de Roms d'"urticante" et d'"odorante" en 2013.

Jean-Marie Le Pen à Marseille le 5 septembre 2015.
Jean-Marie Le Pen à Marseille le 5 septembre 2015. Crédit : Claude Paris/AP/SIPA
109127536140888961261
Ludovic Galtier
et AFP

Coupable de provocation à la haine et à la discrimination une deuxième fois. Poursuivi pour avoir qualifié la présence de Roms d'"urticante" et d'"odorante" en 2013, Jean-Marie Le Pen a de nouveau été condamné par la cour d'appel d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) à 5.000 euros d'amende lundi 27 février. "Vous avez quelques soucis, paraît-il, avec quelques centaines de Roms qui ont dans la ville une présence urticante et disons odorante. Ceci n'est que le petit morceau de l'iceberg", avait notamment déclaré Jean-Marie Le Pen lors d'une conférence de presse organisée à Nice en 2013.

En première instance, le président d'honneur du Front national, dont il a été exclu en novembre 2016 par Marine Le Pen dans le cadre de sa stratégie de dédiabolisation, ne regrettait pas une virgule de ses propos. "Ce sont des termes que je maintiens parce que je les ai pensés (...) Leur présence est urticante pour la population, oui, les gens se plaignent (...) Odorante, il suffit d'avoir visité un camp de Roms pour s'en rendre compte, olfactivement parlant", avait-il lancé, assurant être "payé pour dire ce que pensent les électeurs". "Ce qu'on lui reproche, ce sont des propos qui sont de nature à jeter l'opprobre sur cette communauté", lui avait répondu l'avocat général.

Voir Jean-Marie Le Pen au tribunal est une ritournelle : au moins huit condamnations pour des propos racistes ou négationnistes sont inscrites dans son casier judiciaire depuis le début des années 1990. Une autre pourrait bientôt suivre. En effet, l'ancien candidat à la présidentielle, âgé de 88 ans, a été mis en examen le 11 février 2017 pour provocation à la haine à l'encontre de Patrick Bruel. Dans une vidéo, il avait déclaré au sujet de l'artiste : "Écoutez, on fera une fournée la prochaine fois!".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean-Marie Le Pen Front national Roms
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787447277
Jean-Marie Le Pen condamné à 5.000 euros d'amende pour ses propos sur les Roms
Jean-Marie Le Pen condamné à 5.000 euros d'amende pour ses propos sur les Roms
Le président d'honneur du Front national était poursuivi pour avoir qualifié la présence de Roms d'"urticante" et d'"odorante" en 2013.
http://www.rtl.fr/actu/politique/jean-marie-le-pen-condamne-a-5-000-euros-d-amence-pour-ses-propos-sur-les-roms-7787447277
2017-02-27 16:31:00
http://media.rtl.fr/cache/gvB-ykVE3M-EuMmCrbpFhQ/330v220-2/online/image/2016/0310/7782305471_jean-marie-le-pen-a-marseille-le-5-septembre-2015.jpg