1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Pourquoi les salariés d'EDF seront en grève ce mercredi
2 min de lecture

Pourquoi les salariés d'EDF seront en grève ce mercredi

Les employés d'EDF protestent contre les mesures prises par le gouvernement pour contenir la hausse des factures d’électricité.

Des agents EDF (illustration)
Des agents EDF (illustration)
Crédit : FRED TANNEAU / AFP
Thibault Nadal & AFP

"Stop au saccage d'EDF!" Des salariés du groupe seront en grève mercredi contre la demande de l'État-actionnaire de vendre davantage d'électricité à bas prix à ses concurrents afin de contenir la facture d'électricité des ménages et des entreprises.

Face à la flambée des prix de l'énergie, le gouvernement a dégainé un arsenal de mesures pour contenir les factures et honorer sa promesse de limiter à 4% l'augmentation des tarifs réglementés de l'électricité en 2022, dans un contexte sensible à quelques semaines de l'élection présidentielle.

Après l'annonce du gouvernement de vendre l'électricité à bas prix à ses concurrents, les quatre principaux syndicats du secteur énergétique ont lancé un appel à la grève des salariés d'EDF mercredi.

"Au bout du bout, ceux qui vont payer, ce sera toujours les citoyens, au travers de leur facture. Au travers de leurs impôts aussi, parce que, s'il y a une recapitalisation et autres, tous ces milliards qui sont dilapidés, c'est bien quelque part le citoyen lambda qui le paie aussi", a estimé auprès de l'AFP Fabrice Coudour, pour la CGT.

Une grève soutenue par la... direction

À écouter aussi

"Cette journée du 26, c'est une mobilisation pour que les salariés affirment à l'État qu'ils ne sont pas prêts à ce que l'on casse leur entreprise", déclare de son côté Amélie Henri, secrétaire nationale CFE-Unsa Energies pour EDF.

Sans intervention pour obliger EDF à fournir de l'électricité à des prix plus bas, le gouvernement assure que 150 entreprises françaises auraient pu fermer en raison de la flambée des prix de l'électricité. Les tarifs réglementés auraient bondi de 45% le 1er février, selon le régulateur, qui calcule des hausses annuelles en fonction des prix du marché.

Fait rare, cette mesure gouvernementale a ému jusqu'aux plus hautes sphères de l'entreprise : dans un message interne aux cadres d'EDF, le PDG Jean-Bernard Lévy a vivement critiqué la décision du gouvernement, qu'il a "combattue" et qu'il a décrite comme un "véritable choc".

Des baisses de production d'électricité sont possibles, de l'avis de l'ensemble des sources syndicales interrogées par l'AFP, mais elles ne devraient pas pénaliser les ménages et les entreprises.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/