1 min de lecture Radars

Pourquoi les radars routiers rapportent toujours plus à l'État

Selon les prévisions de Bercy, les contrôles de vitesse devraient rapporter 12% de plus en 2019. Radars plus performants, limitation à 80 km/h, accords européens... La rentabilité de ces contrôles n'est plus à démontrer.

Un radar automatique à Argentan (illustration).
Un radar automatique à Argentan (illustration). Crédit : RAPHAEL BLOCH/SIPA
Christophe Bourroux
Christophe Bourroux et Camille Kaelblen

Toujours plus ! Selon un chiffre publié par Les Echos jeudi 4 octobre, les contrôles de vitesse vont rapporter plus d'un milliard deux cent millions d'euros en 2019, soit 12 % de plus que l'an dernier. Mais comment expliquer une telle augmentation ?

La raison est simple : le parc des radars est en train de se moderniser. La bonne vieille cabine grise laisse désormais place à de redoutables machines à flasher. 4.700 radars automatiques seront en service à la fin de l'année prochaine : certes, ce n'est guère plus qu'aujourd'hui, mais ces engins sont toujours plus efficace. C'est le cas, par exemple, des cabines qui flashent dans les deux sens de circulation ou encore des radars embarqués dans des voitures banalisées.

Sans oublier l'arrivée du Mesta Fusion, capable de repérer à l'aide de caméras plusieurs infractions à la fois (téléphone, non port de la ceinture, dépassement par la droite...). L'engin est pour l'instant testé à Marseille, et l'État devrait en installer 400 d'ici un an.

À lire aussi
Jacline Mouraud a exprimé son ras-le-bol dans une vidéo devenue virale. auto
Carburants : Jacline Mouraud, la tête d'affiche de la mobilisation du 17 novembre

La vitesse moyenne n'a quasiment pas changé depuis 2012

On peut aussi évoquer le passage à 80 km/h sur certaines routes françaises, qui va générer plus de flash. À cela, on ajoute les accords avec les autres pays européens. Résultat : le nombre d'étrangers qui paient des PV a quasiment doublé.

La rentabilité des radars n'est donc plus à démontrer, ce qui n'est pas le cas de leur efficacité en matière de sécurité routière : la vitesse moyenne de circulation n'a quasiment pas changé depuis 2012 - 80,8 km/h - avec même de grandes différences selon les réseaux. Si la vitesse baisse légèrement en ville, elle augmente de 2 km/h sur les routes limitées à 110 et de 4 km/h sur autoroute.

>
Un montant d'amendes record attendu pour 2019 Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Radars Sécurité routière Auto
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795046382
Pourquoi les radars routiers rapportent toujours plus à l'État
Pourquoi les radars routiers rapportent toujours plus à l'État
Selon les prévisions de Bercy, les contrôles de vitesse devraient rapporter 12% de plus en 2019. Radars plus performants, limitation à 80 km/h, accords européens... La rentabilité de ces contrôles n'est plus à démontrer.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/pourquoi-les-radars-routiers-rapportent-toujours-plus-a-l-etat-7795046382
2018-10-04 10:29:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/pgL_Up0fTbqwYdCoOLnTMA/330v220-2/online/image/2018/1004/7795050700_un-radar-automatique-a-argentan-illustration.jpg