2 min de lecture Traditions

Pourquoi cogne-t-on les verres pour trinquer ?

À l'heure de l'apéritif, on trinque avec nos proches avant de boire. Mais pourquoi au moment du "tchin" nous faisons cogner les verres ?

micro generique Questions au saut du lit Jean-Baptiste Giraud iTunes RSS
>
Questions au saut du lit du 01 mars 2020 Crédit Image : JEFF PACHOUD / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Jean-Baptiste Giraud édité par Marie Gingault

"Dans les yeux", "On ne croise pas ça porte malheur" : à l'heure de l'apéritif, avant de boire notre première gorgée, on a pour habitude de trinquer avec les personnes présentes. Mais pourquoi faisons-nous cogner les verres ?

Pour comprendre ce phénomène,  il y a trois possibilités, à vous de trouver celle qui est juste : 

1) C'est un jeu venu de Russie : celui dont le verre se casse paie sa tournée.

2) Cela vient du Moyen-Âge : afin de prouver qu'il n'y a pas de poison dans notre verre pouvant contaminer les autres.

À lire aussi
Un couple de jeunes mariés portant des alliances (illustration) mariage
Pourquoi porte-t-on l'alliance à l'annulaire gauche ?

3) Pour vérifier que les verres sont bien en cristal. Si cela fait "ding" c'est chic, si cela sonne creux, c'est du verre.

Réponse : la solution est la deuxième proposition. Et oui, si l'on trinque c'est pour s’assurer que le contenu du verre ne contient pas de poison. Pourquoi donc ? Parce qu'en trinquant, en trinquant fort, le contenu des verres est censé se mélanger, même un tout petit peu. Et donc, celui qui vous a servi à boire est empoisonné aussi. C’est une précaution.

Si la personne ne boit pas, c'est qu'il y a du poison

Bien sûr, cette tradition n’a rien à voir avec les verres en cristal. Il faut remonter au Moyen-Âge pour en retrouver la trace. À l’époque, on trinquait avec des gobelets, en grès, en étain, ou en argent, selon que l’on était un petit seigneur, ou au contraire, un seigneur très puissant.

Vous vous êtes chamaillé avec le suzerain du fief voisin, vous lui avez mis une déculottée ? Mais plutôt que de l’écarteler en place publique, vous décidez d’en faire votre vassal. Pourtant, celui-ci se méfie. Au moment de porter un toast à votre nouvelle alliance, celui-ci va choquer fortement son gobelet contre le votre : ça fait "schblang", on répand de la cervoise, ou du vin un peu partout mais surtout, surtout, dans le gobelet du voisin. S’il ne boit pas, c’est qu’il sait que le contenu de votre verre est empoisonné.

Un petit conseil avant de se quitter : le remède anti-gueule de bois 

Si vous savez que vos copains vont tenter de vous faire boire, parce que c’est votre enterrement de vie de garçon ou de jeune fille, par exemple, il y a un truc pour limiter la casse. Non il ne s'agit pas de boire de l’huile avant, cela ne sert à rien ! Seules deux choses peuvent vous aider à défaut de vous sauver : il faut manger avant de boire, ainsi que boire de l’eau, beaucoup d’eau ! 

Evidemment, il est interdit de prendre le volant après avoir consommé de l'alcool, par précaution, on rentre en taxi ou on dort sur place.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Traditions Alcool
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants