1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Polémique autour d'Évian : "Les marques vivent dans la peur du bad buzz", pour Eric Brunet
1 min de lecture

Polémique autour d'Évian : "Les marques vivent dans la peur du bad buzz", pour Eric Brunet

ÉDITO - Pour l'éditorialiste, les marques font tout pour s'éviter les foudres de quelques internautes.

Le logo de la marque d'eau minérale Evian (illustration)
Le logo de la marque d'eau minérale Evian (illustration)
Crédit : Joe Scarnici / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Polémique autour d'Évian : "Les marques vivent dans la peur du bad buzz", pour Eric Brunet
07:03
Polémique autour d'Évian : "Les marques vivent dans la peur du bad buzz", pour Eric Brunet
07:04
micros
Eric Brunet - édité par La rédaction numérique de RTL

Jeudi 15 avril, la secrétaire d'État chargée de la jeunesse, Sarah El Haïry a accusé la marque Évian d'avoir cédé aux islamo-gauchistes. 

Rappel des faits : le compte Twitter de la marque avait publié un message : "Retweetez si vous avez déjà bu un litre d'Evian aujourd'hui". Parler de boire de l'eau lors du premier jour du ramadan, plusieurs internautes se sont insurgés et ont accusé Evian d'islamophobie. Sur le compte Twitter de la marque sont régulièrement publiés des messages publicitaires incitant à s'hydrater, à boire 1 litre d'eau par jour.
Mais face à l'ampleur de la polémique, la marque du groupe Danone a présenté ses excuses. Avec les réseaux sociaux, les marques vivent désormais dans la peur du bad buzz et les directeurs de la communication de toutes les entreprises françaises préfèrent finalement ramper, se perdre en excuses plutôt que d'affronter quelques abrutis sur les réseaux sociaux.

Dans la pub du XXe siècle, les marques ne craignaient pas de transgresser. C'était l'époque des campagnes provocatrices, à mille lieues des clips aseptisés comme ceux de Leclerc, Eram, Benetton. Les pubs étaient également très inventives, avec des musiques incroyables créées pour l'occasion. À cette époque-là, Twitter n'existait pas, on n'avait peur de personne et on était libre.

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/