2 min de lecture Philosophie

Bien-être : comment bien vivre avec ses regrets ?

Une vie sans regrets, est-ce possible ? "On est fait pour s'entendre" se pose la question.

Flavie Flament On est fait pour s'entendre Flavie Flament iTunes RSS
>
Bien-être : comment bien vivre avec ses regrets ? Crédit Image : Igor Ustynskyy / GETTY | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Thibaud Chaboche

Un mot de trop, un silence, un manque de courage, ou encore une mauvaise décision... Les regrets font partie de notre parcours, mais jusqu'à quel point ? Qu'est-ce que le regret nous enseigne ? Est-il inévitable, et peut-on vivre sans ? On est fait pour s'entendre vous répond.  

Vivre sans regrets semble impossible. Qu'il soit ancien ou récent et envahissant notre esprit, ce sentiment est inéluctable chez chacun. Mais si certains vivent ces regrets comme un poids attaché aux chevilles, et ne les supportent pas, d'autres décident d'en faire bon usage. "Il faut voir ces regrets comme un coup d'œil dans le rétro" analyse Hélène L'heuillet, maître de conférence en philosophie. Et d'ajouter, "c'est un regard vers le passé, qui peut s'avérer positif, car il nous construit". 

Des regrets constructifs, qui permettent de savoir dans quelle direction nous souhaitons aller. "Ils forgent nos expériences, et redéfinissent ce qu'on veut vraiment" témoigne David Von Grafenberg, écrivain. Véritables moteurs d'ambitions, les regrets façonnent l'être humain et le poussent à mieux faire. 

Admettre ses regrets pour avancer

Si vivre sans le moindre regret semble donc impossible, il convient à chacun des les analyser et de les aborder de la meilleure manière qu'il soit. Mais comment éviter à tout prix que ces regrets deviennent une enclume nous entrainant vers le bas ? "Il faut en prendre conscience et les assumer, accepter qu'on n'a pas fait forcément les bons choix" témoigne Hélène L'heuillet. "Une énergie essentielle qui nous pousse à aller de l'avant, naissant d'une indulgence envers soi-même et d'une forme d'humilité" réagit de son côté David Von Grafenberg.

À lire aussi
gouvernement
"Il y a encore du boulot" : Macron répond à Moreno sur l'égalité femmes-hommes

Une humilité au secours d'un esprit bloqué dans le passé et qui n'arriverait pas à avancer. Et pour progresser, le temps est un allié de circonstance pour digérer ces regrets. "Il faut du temps pour se pacifier, en en parlant des personnes compétentes par exemple, car seul, c'est compliqué" conseille la maître de conférence. "Il faut aussi faire un travail de désidéalisation, et se dire que si on a fait ce choix, c'est qu'à ce moment, l'autre opportunité ne nous convenait peut-être pas" ajoute-t-elle.

Enfin, pour finaliser ce travail d'acceptation, il faut prendre conscience que la vie est une multitude de choix, et que quels que soient les bons efforts que nous y mettrons, nous passerons toujours à côté de certaines choses. Mais si nous avions fait d'autres choix, auraient-ils été meilleurs ? Au fond, difficile de savoir...

Venez témoigner

Vous souhaitez témoigner par écrit, intervenir dans l'émission ou proposer des sujets ? Envoyez-nous un mail à l'adresse suivante : onestfaitpoursentendre@rtl.fr (ici) ou contactez-nous en message privé sur nos réseaux sociaux : Facebook et Twitter !


"On est fait pour s'entendre", le magazine qui vous ressemble et vous rassemble, de 14h30 à 15h30, en direct sur RTL.

Invités

- Hélène L’Heuillet, maître de conférences en philosophie à l’Université Paris-Sorbonne, psychanalyste.


- David Von Grafenberg, écrivain, auteur de ''Madame de X'' aux éditions Héloïse d'Ormesson.

Madame de X
Madame de X
L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Philosophie Psychologie On est fait pour s'entendre
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants