2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : pourquoi les Gafam sont les grands gagnants de la crise sanitaire

ÉDITO - Le confinement est une situation idéale pour Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft parce qu'il augmente les besoins de leurs produits et services. Cette tendance pourrait même persister après l'épidémie.

Francois Lenglet Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
Coronavirus : les Gafam, grands gagnants de la crise sanitaire Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet édité par Quentin Marchal

Alors que la bourse de Paris a clôturé en fort repli ce lundi 4 mai, à - 4,25%, certaines valeurs semblent être épargnées par la crise du coronavirus, les fameux Gafam. Hier, Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft, les 5 plus grandes sociétés technologiques américaines, valaient à elles seules 4.800 milliards d'euros à la bourse, alors que la totalité du CAC 40, les 40 plus grandes sociétés françaises, valaient, elles, 1.400 milliards. Microsoft à lui seul pèse presque autant que tous nos fleurons.

Ce n'est pas simplement la crise sanitaire qui a provoqué cela car l'épidémie ne les a fait baisser que de façon temporaire en bourse, alors qu'elle a puni sévèrement les sociétés traditionnelles. Mais les GAFAM sont les grands gagnants de la période actuelle car ce sont les entreprises de la distanciation sociale, de la dématérialisation. Comme la peur de la contagion crée une gigantesque poussée numérique dans l'économie, les champions du numérique en profitent.

Pour preuve, Amazon, a vu ses ventes progresser de 28% au premier trimestre, et l'entreprise a dû embaucher 170.000 personnes en deux mois et les réseaux sociaux de Facebook ont été deux fois plus utilisés qu'auparavant. Pour les Gafam, le confinement est une situation idéale parce qu'elle augmente les besoins de leurs produits et services. Il y a d'ailleurs toutes chances pour que, même après l'épidémie, une partie de cette croissance soit préservée, parce que les habitudes auront changé.

Amazon en difficulté en France

Les temps changent car il n'y a pas si longtemps, les Gafam étaient considérés comme des ennemis publics et étaient menacés de procès et de démantèlement aux États-Unis même. La situation s'est donc complètement retournée en leur faveur et la mise en place d'application de traçage des individus, pour limiter la contagion, va même les rendre indispensables pour la santé collective.
 
En France, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a quand même récemment rappelé qu'il voulait toujours les taxer. Paradoxalement, ces entreprises sont les plus prospères et les moins taxées en Europe, grâce à l'optimisation fiscale qu'elles pratiquent, hormis Facebook qui a renoncé à cela. L'OCDE, qui devait préparer un projet de taxe mondiale sur le numérique, a annoncé ce lundi 4 mai qu'elle ne serait pas prête pour la date prévue, et qu'elle le repoussait à octobre.

Le bras de fer avec Amazon

À lire aussi
Un Indien porte un masque en or pour se protéger du coronavirus coronavirus
Coronavirus en Inde : il se fait fabriquer un masque en or pour se protéger

En attendant, Amazon a des difficultés en France. L'entreprise s'est vu refuser le bénéfice du chômage partiel, ce qui ne semble pas aberrant. Il est vrai qu'elle avait été contrainte à fermer à cause d'une décision de la justice française, qui a limité son activité pour raison de sécurité sanitaire. 

Cette tendance est également visible en Italie, où il y a eu des grèves dans les entrepôts du nord du pays, justement à cause de la sécurité déficiente. Dans le monde entier, des lanceurs d'alerte ont dénoncé le manque de sécurité pour les employés dans les entrepôts. De son côté, Amazon se défend, en faisant valoir qu'elle a augmenté tous ses salariés dans le monde et qu'elle va dépenser plusieurs milliards de dollars pour les protéger. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Confinement Google
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants