1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Pau : comment Nathan, 25 ans, a réussi à s'imposer en tant qu'assistant maternel
2 min de lecture

Pau : comment Nathan, 25 ans, a réussi à s'imposer en tant qu'assistant maternel

REPORTAGE - Nathan est l'un des rares hommes à être assistant maternel en France. Ce jeune Béarnais de 25 ans exerce à Pau ce métier longtemps réservé aux femmes.

Nathan, assistant maternel à Pau.
Nathan, assistant maternel à Pau.
Crédit : Nathan BAS
Pau : comment Nathan, 26 ans, a réussi à s'imposer en tant qu'assistant maternel
03:19
Philippe De Maria
Journaliste

On part à la rencontre d’un homme assistant maternel, un métier exercé jusqu’ici presque exclusivement par des femmes. Nathan Bass, 25 ans, travaille à Pau : de carrure solide avec la barbe courte, l’assistant accueille dans son appartement ses petits pensionnaires pour la journée. 

Sophie et Pénélope sont âgées de trois ans : Nathan imite devant eux un dinosaure et les enfants adorent ça. Nathan a fabriqué un décor incroyable pour les accueillir : des lits en bois pour la sieste jusqu’au château fort. "Je me suis dis qu’il fallait une structure de motricité : ce sont des structures avec une piscine à balles qui fait quand même 4m2, un toboggan, un escalier et un étage", décrit-il. 

Une structure d’une valeur de 18.000 euros mais que Nathan a pu obtenir avec 600 euros. "Je l’ai faite à mon goût et les enfants l’adorent : ils n'arrêtent pas de descendre par le toboggan, c’est la maison du bonheur !", se réjouit l’assistant maternel. 

Des débuts difficiles

Nathan a commencé à faire du baby-sitting pour des copains lorsqu’il était en terminale et il se dit alors qu’il pourrait tenter un CAP Petite Enfance qu’il décrochera en même temps que son bac. À l’examen, il est le seul garçon : "Je savais plus ou moins que c'était un métier très féminin, il faut compter en moyenne 0,5% d’hommes dans cette profession", explique Nathan qui confie que certaines familles avaient des appréhensions

À lire aussi

"J'avais peur qu’ils ne fassent pas confiance à un célibataire sans enfant qui vivait seul", ajoute-t-il. Les débuts ont donc été compliqués : après avoir obtenu rapidement son agrément via la PMI (la Protection Maternelle et Infantile), Nathan ne reçoit aucune proposition pendant deux ou trois mois. 

L’important, c’est que les enfants se sentent bien

Servane, une mère de famille qui a fait appel à Nathan

Puis d’un coup, sa carrière démarre grâce à une famille qui "a bien voulu" lui faire confiance, explique le jeune homme. "C’est surtout le bouche-à-oreille qui a bien fonctionné et honnêtement, je m’attendais à pire", poursuit le jeune homme. 

Servane est l’une des toutes premières mères à lui avoir fait confiance. "Il a gardé ma première fille jusqu’à ses trois ans. (...) Il est super pour les enfants : il fait plein d’activités et a toujours plein d’idées de jeu : que ce soit un homme ou une femme, l’important, c’est que les enfants se sentent bien", explique cette mère de famille. 

Nathan a d’ailleurs un message pour les hommes qui voudraient se laisser tenter par cette profession : "Venez et n’ayez pas peur : du moment où l'on se donne à fond pour les enfants, ce qu’on leur apporte, ce qu’ils nous rendent… C’est top", conclut l'assistant. 

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/