1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Paris : les commerçants interdits d'utiliser la climatisation pour attirer les clients
1 min de lecture

Paris : les commerçants interdits d'utiliser la climatisation pour attirer les clients

Deux semaines après l'entrée en vigueur d'un décret interdisant aux commerces de garder les portes ouvertes en cas d'utilisation de la clim, les policiers procèdent à des contrôles.

Des touristes passent devant des magasins de souvenirs à Paris le 4 août 2022 (image d'illustration)
Des touristes passent devant des magasins de souvenirs à Paris le 4 août 2022 (image d'illustration)
Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Paris : les commerçants interdits d'utiliser la climatisation pour attirer les clients
00:01:29
micro generique
La rédaction de RTL - édité par Florine Boukhelifa

Vous vous êtes peut-être déjà laissés tenter par ce petit courant d'air frais qui sort d'un magasin lorsqu'à l'extérieur, où la chaleur est étouffante. Il y a désormais une petite révolution pour les commerçants parisiens : ils ne peuvent plus utiliser la climatisation pour attirer les clients. La pratique est interdite depuis le 25 juillet dernier afin de réduire la consommation en énergie.

Après une période de tolérance, celle des contrôles est arrivée. Dans le XIVe arrondissement de Paris, alors qu'il fait 34 degrés dehors, les agents de la police municipale procèdent à des contrôles. "Nous avons vérifié les équipements et la climatisation était mise sur 18 degrés. Nous avons constaté l'infraction et procédé à une verbalisation", explique l'un d'entre eux en ressortant de l'établissement dix minutes plus tard.

Derrière son comptoir en bois, Aline, elle n'en revient toujours pas. "Je trouve cela répressif, qu'il n'y a pas de compréhension", se plaint cette commerçante qui risque jusqu'à 150 euros d'amende. "J'ouvre quand même ma porte pour pouvoir faire du chiffre : J'ai une salariée à payer, un loyer et des charges aussi et je veux qu'on me permette de travailler", ajoute-t-elle. Pour elle, "sensibiliser aux problèmes climatiques, c'est certain, mais je n'ai pas envie de me retrouver prise en otage dans un décret qui vient de sortir, qui est tout frais".

Après une heure de contrôles dans la rue, seuls deux commerçants sur dix ont écopé d'une amende. Selon les agents municipaux, le peu d'infractions est le résultat de deux semaines de prévention.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/