1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. "On est presque en direct" : "On demande de l'intelligence et de la tolérance", plaide Richard Caillat
2 min de lecture

"On est presque en direct" : "On demande de l'intelligence et de la tolérance", plaide Richard Caillat

Invité de l'émission de Laurent Ruquier "On est (presque) en direct", le producteur et directeur de théâtre Richard Caillat a dénoncé l'intolérance du gouvernement face au monde du spectacle.

Une salle de théâtre vide pendant la crise sanitaire (illustration).
Une salle de théâtre vide pendant la crise sanitaire (illustration).
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Marie Gingault
Marie Gingault

Invité sur le plateau de On est (presque) en direct, Richard Caillat a notamment été interrogé sur la question de "comment la culture peut-elle survivre au couvre-feu ?". Lors de son intervention, le producteur de théâtre s'est adressé directement au Premier ministre Jean Castex : "Monsieur le Premier ministre vous être en train de nous mettre par terre".

Directeur de trois théâtres parisiens, Richard Caillat, déplore une situation plus qu'inquiétante pour le monde du théâtre, après plus de six mois de fermeture : "On prend des risques, on reprogramme des spectacles, on met en place un dispositif incroyable sur le plan sanitaire (...) et mercredi soir on nous dit 'couvre-feu à 21h'".

"Là encore, tous les gens du spectacle se mettent en situation pour avancer les programmations, pour démarrer les spectacles à 19 heures, on prévient tous nos spectateurs, on change toute notre organisation, on change toute notre communication, toute notre billetterie, on est prêt, et puis là hier, le Premier ministre balaye d'un revers les propositions qu'on avait faites et les suggestions simples et de bon sens qu'on avait formulé", se désole Richard Caillat. 

Monsieur le Premier ministre, vous êtes en train de nous mettre par terre

Richard Caillat - producteur et directeur de théâtre

"On a une ministre qui nous écoute, puis on a un Premier ministre qui dit finalement que non, il n'y aura pas de tolérance pour les gens qui ont été voir un spectacle", déplore le directeur de théâtre, en faisant allusion à la requête de Roselyne Bachelot qui plaidait pour un assouplissement du couvre-feu pour les spectacles. 

À écouter aussi

"On ne demande pas d'aide, on ne demande pas de passe-droit, on ne demande pas d'exception culturelle, on demande de l'intelligence et de la tolérance", a plaidé Richard Caillat sur le plateau d'On est (presque) en direct, ce samedi 17 octobre.

"Je voulais simplement dire à Monsieur le Premier ministre que ce qu'il est en train de faire c'est d'un revers de main, en nous disant 'il n'y aura pas d'exception', vous être en train de nous mettre par terre, vous êtes en train de faire taire des artistes, vous êtes en train de demander à des gens de renoncer à se divertir, à respirer, à être un tout petit peu heureux et à sortir de cette terreur dans laquelle on est", a conclu le directeur de théâtre.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/