1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Nucléaire : quelle stratégie adoptent les autres pays du monde ?
2 min de lecture

Nucléaire : quelle stratégie adoptent les autres pays du monde ?

En ce moment, il y a un certain nombre de pays qui soit accélèrent, soit décident de se mettre au nucléaire.

Une centrale nucléaire (illustration)
Une centrale nucléaire (illustration)
Crédit : AFP / Archives, Éric Lalmand
Nucléaire : quelle stratégie adoptent les autres pays du monde ?
03:20
Micro générique Switch 795x530
Jean-Marc Jancovici - édité par William Vuillez

C'est actuellement un revirement mondial sur le dossier du nucléaire. L'Énergie nucléaire, depuis que nous nous en servons, a été l'objet de hauts et de bas. Il y a eu un bas significatif après l'accident de Fukushima, dont il faut rappeler qu'il n'a pas fait un seul mort pour des causes radiologiques. L'évacuation a causé des problèmes à la population évacuée, mais le problème radiologique lui même, n'a pas fait un mort. 

Mais ça a quand même été l'occasion d'avoir un grand coup de froid sur cette énergie. En ce moment, on est en train d'observer plutôt l'inverse, c'est à dire qu'il y a un certain nombre de pays qui soit accélèrent, soit décident de s'y mettre. Alors si on prend l'Europe, par exemple, les Pays-Bas ont décidé de lancer la construction de deux réacteurs nucléaires. La Pologne a décidé également de sites pour construire des réacteurs nucléaires. La Finlande, après avoir fait démarrer avec beaucoup de retard le réacteur construit par les Français, a commandé il n'y a pas très longtemps un 2e réacteur, mais russe cette fois ci.

Les Italiens, qui avaient abandonné le nucléaire après Tchernobyl, ont vu récemment leur ministre de l'Environnement dire qu'il était peut-être temps de recommencer à y recourir. Le Japon est également en train de redévelopper cette énergie parce qu'il s'est rendu compte, après l'arrêt du nucléaire suite à Fukushima, que son charbon, son pétrole et son gaz utilisé pour l'électricité avait sinon augmenté, du moins pas baissé.

La Chine accélère depuis longtemps et il y a des initiatives privées qu'on voit également aux États-Unis, dont celle de Bill Gates, qui vont dans le sens d'un développement du nucléaire, notamment de quatrième génération. 

Les Allemands vont dans le sens inverse

À écouter aussi

Et puis, il y a la France, évidemment, où Macron, après avoir fermé Fessenheim, ce qui n'était pas la meilleure idée qu'il ait eu, décide finalement qu'il faudra faire l'inverse et donc qu'il faudrait se mettre à construire des nouveaux réacteurs. Donc, on voit que dans le monde, en ce moment, il y a une espèce de renouveau du nucléaire qui s'empare d'un certain nombre de pays. 

Alors, il faut préciser que ce renouveau ne va pas fondamentalement changer le défi en ce qui concerne le changement climatique, au sens où il arrive tard et il concernera une partie de l'électricité qui concerne une partie de l'énergie que nous utilisons. Donc, ça ne suffit pas d'entendre ça, mais c'est quand même une nouvelle intéressante, en ce qui concerne la possibilité d'utiliser cette énergie dans le monde

Concernant les Allemands, dans ce mouvement d'ensemble, ils sont plutôt en train de persévérer dans le sens inverse puisque au 31 décembre 2021, ils ont fermé pour des raisons politiques, de manière prématurée, trois gros réacteurs nucléaires, pour un ensemble de 4 gigawatts de puissance installée, alors même que nous sommes dans une situation où le réseau électrique européen est plutôt un peu tendu. 

Et donc, la conséquence de cette fermeture, c'est que le jour qui suit, la quantité d'électricité qui est produite à partir de centrales à gaz et à charbon, c'est à dire ce qu'il faudrait justement supprimer, a augmenté. On va dire que pour le moment, l'exemple ne vient pas du Nord en ce qui concerne la vertu dans le monde électrique. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/