1 min de lecture Incendie à Notre-Dame

VIDÉO - Notre-Dame : les statues de la flèche peuvent être visitées en Dordogne

Enlevées 4 jours avant l'incendie de Notre-Dame de Paris afin d'être restaurées en Dordogne, les statues de la flèche de la cathédrale peuvent être visitées par le public.

>
Notre-Dame : les statues de la flèche peuvent être visitées en Dordogne Crédit Image : Capture d'écran 19:45 M6 | Crédit Média : M6 Info | Date :
Logo de la chaîne M6
La rédaction de M6 édité par Ryad Ouslimani

Elles sont les miraculées de l'incendie qui a frappé Notre-Dame de Paris le 15 avril dernier. Les statues de la flèche détruite par les flammes avaient été enlevées 4 jours avant le drame et transportées à Marsac-sur-l'Isle, près de Périgueux en Dordogne pour une restauration. Samedi 4 mai, elles ont été présentées au public pour la première fois dans l'atelier en charge de les remettre en état. Il en fera d'ailleurs de même tous les samedis.

La première impression est provoquée par la taille des statues, scrutées et photographiées sous tous les angles. "On est petits à côté", confirme un curieux. "C'est l'occasion unique de côtoyer des œuvres qu'on a jamais vues auparavant, ça c'est sûr", exprime un autre visiteur. 

"J'ai découvert ces statues quand j'étais enfant, j'avais 10 ans. J'étais petit chanteur de Notre-Dame de Paris. J'étais intrigué par cette toiture grise et ces personnages verts", se rappelle ému un nostalgique, devant ces statues de 3m60 de haut. Elles représentent les 12 apôtres et 4 évangélistes. Pour l'anecdote, la statue de Saint-Thomas porte le visage de Viollet-le-Duc, l'architecte en charge de la restauration de Notre-Dame au XIXe siècle. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Incendie à Notre-Dame Patrimoine Dordogne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants