2 min de lecture Cathédrale

Notre-Dame : "Les donateurs voulaient une reconstruction à l'identique" selon le général Georgelin

INVITÉ RTL - Pour le général Jean-Louis Georgelin, président de l'Établissement public chargé de la conservation et de la restauration de Notre-Dame, le choix de la reconstruction de la flèche à l'identique est conforme au souhait de la majorité et doit être respecté.

fallait l'inviter- L'Entretien du Jour Thomas Sotto
>
Notre-Dame : "Les donateurs voulaient une reconstruction à l'identique" selon le général Georgelin Crédit Image : Philippe LOPEZ / AFP | Crédit Média : Vincent Parizot | Durée : | Date : La page de l'émission
245-PARIZOT
Vincent Parizot édité par Sarah Rozenbaum

Le général Jean-Louis Georgelin l’a affirmé : "La flèche va être reconstruite à l’identique avec les mêmes matériaux." Une décision "qui s’est imposée car dans toute l’âme du pays, il y avait une très forte volonté de retrouver au cœur de Paris ce chef d’oeuvre absolu de l’art gothique".

Pour le président de l'Établissement public chargé de la conservation et de la restauration de Notre-Dame : "La flèche est la dernière chose qui est venue signer et achever" la cathédrale. Mais l’importance de cette flèche a provoqué des débats et "une année de discussions". Ces discussions ont cependant été productives puisque s’en est dégagée une "majorité, un consensus pour retrouver la cathédrale que les Français aiment".

Pour Jean-Louis Georgelin, le fait que le choix d’une reconstruction à l’identique puisse déplaire est compréhensible : "On comprend que ceux qui avaient un autre projet puissent être déçus mais il faut inviter tout le monde à l’humilité. Personne ne détient la vérité sur ce sujet. Les gens se sont beaucoup exprimés. Il faut que chacun, à un moment donné, prenne acte de la décision qui a été prise et mette son énergie, son savoir, ses qualités à assurer le succès".

"Je me suis imposé un silence public total"

Alors que les promesses de dons pour la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame s'élèvent à "850 millions d'euros", le choix d'une reconstruction à l'identique est en accord avec le souhait des donateurs puisque selon le général Jean-Louis Georgelin :"Les donateurs voulaient absolument une reconstruction à l’identique."

À lire aussi
La cathédrale de Nantes pendant l'incendie du 18 juillet 2020 faits divers
Incendie de la cathédrale de Nantes : le mail du bénévole qui a alerté les enquêteurs

Concernant les abords de la cathédrale et leur réaménagement : "Le concours d’architecture est maintenu et doit être fait en consensus avec la mairie de Paris".

Quant à l’opinion personnelle du général Jean-Louis Georgelin, elle suit la décision qui a été prise même s'il était jusqu'alors resté discret : "Depuis le 16 avril, jour où le président de la République m’a confié cette mission, je me suis imposé un silence public total mais tous les jours, du soir au matin, je pensais à ma flèche et je me disais : ‘Quand reverras-tu cette flèche ?''.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cathédrale Notre-Dame de Paris Art
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants