2 min de lecture Santé

No Soap : qu'est-ce que ce mouvement qui bannit le savon et le shampoing ?

LA REVUE DE PRESSE - Partisan du No Soap, Guillaume ne s'est pas lavé pendant 2 ans. Ils seraient comme lui des milliers dans le monde à se passer désormais de gel douche, shampoing et autres produits.

Revue de Presse - La Revue de Presse Amandine Bégot iTunes RSS
>
No Soap, le mouvement qui bannit le savon et le shampoing Crédit Image : Thinkstock/iDymax | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
BEGOT 245300
Amandine Bégot édité par Noé Blouin

Guillaume ne s'est pas lavé depuis deux ans. Oui deux ans et selon lui, personne ne l'a remarqué. Ni quand il rentre dans un bar, ni quand il discute avec un ami. Son histoire est rapportée dans le magazine Society.  Ce quinquagénaire y raconte comment il a rejoint le camp des "No Soap", pas de savon en français.

Ils seraient comme lui des milliers dans le monde, à se passer désormais de gel douche, shampoing et autres produits du même acabit, jugés trop peu naturel, trop agressifs, trop polluants, trop tout en somme.

Leur mode de lavage à eux c'est de l'eau et rien que de l'eau, avec toutefois quelques frottements avec une serviette sèche pour enlever les peaux mortes. Bonjour l'odeur, allez-vous me dire ? Et bien non, c'est en tout cas ce que les No Soap affirment. Selon eux, la peau fait le boulot. Guillaume évoque ainsi le microbiote cutané, un film naturel sur la peau, composée de milliards de bactéries qui la protègent de toutes agressions extérieures.

L'effet shampoing

"Quand vous vous savonnez, explique-t-il, vous décapez cette barrière protectrice et favorisez l'apparition des mauvaises bactéries responsables, elles, des mauvaises odeurs.
Plus vous vous lavez, plus elles apparaissent vite. C'est comme l'effet shampoing, si tu en fais un par semaine, tu as les cheveux à peu près propres, si tu en fais un chaque jour, ils sont gras dès le lendemain".

À lire aussi
Vendredi 13 Santé
Michel Cymes : souffrez-vous de paraskevidékatriaphobie ?

"Un petit bémol tout de même, précise guillaume, il faut une semaine sans savon pour que le microbiote s'équilibre naturellement". Cela suppose donc une semaine un peu compliquée, avant que les mauvaises odeurs ne disparaissent. Une dermatologue allemande qui a beaucoup écrit sur le sujet, confirme. Selon elle, à l'Âge de pierre il n'y avait pas de produit pour se laver et pourtant la peau se protégeait et restait en bonne santé.

Un pulvérisateur de bactérie

Une autre partisane du "No Soap", Marie, n'utilise plus de savon depuis 2016 et son arrivée au Canada. Un jour, alors qu'elle demande à une vendeuse un produit pour l’hygiène intime, celle-ci lui rétorque : "Vraiment, il n'y a que les Françaises pour acheter cela". Marie lui demande alors comment elle fait, la jeune femme lui répond qu'elle utilise simplement de l'eau. Marie se donne une semaine.

"Je me suis rendue compte que cela ne changeait rien", explique-t-elle dans Society. Elle a donc continué et se félicite aujourd'hui de faire chaque mois des économies, plusieurs dizaines d'euros en savon shampoing et après shampoing. Sans compter l'argument écologique, une douche c'est 60 litres d'eau. Un gain de temps aussi. D'après le magazine, nous passerions 12.167 heures à nous laver dans une vie, soit un an et demi.
Preuve que la tendance est réelle, certains géants des cosmétiques se mettent eux aussi au "sans savon". Un Américain a ainsi lancé un spray nommé Mother Dirt, à utiliser en remplacement du savon. Il pulvérise des bactéries positives. On n’arrête pas le progrès !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Douche Canada
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants