2 min de lecture Hommage

Nantes : vibrant hommage à Steve, un an après le drame

Ce dimanche 21 juin à Nantes, des milliers de personnes ont rendu un vibrant hommage à Steve Maia Caniço, disparu il y a un an.

Un hommage a été rendu à Steve Caniço dimanche 21 juin 2020 à Nantes
Un hommage a été rendu à Steve Caniço dimanche 21 juin 2020 à Nantes Crédit : Sebastien SALOM-GOMIS / AFP
William Vuillez
William Vuillez
et AFP

"Ni oubli, ni pardon". Ce dimanche 21 juin à Nantes, plusieurs milliers de personnes ont rendu un vibrant hommage à Steve Maia Caniço, disparu il y a un an lors d'une intervention policière le soir de la fête de la musique, un drame dont le souvenir reste vif à Nantes.

Vêtus de gilets orange, une dizaine d'amis de Steve ont assuré le service d'ordre de la marche blanche, partie du château des ducs de Bretagne en direction de l'île de Nantes. C'est à cet endroit que Steve avait disparu lors d'une soirée électro, en bord de Loire, dans la nuit du 21 au 22 juin 2019 après une intervention policière controversée.

Dimanche, sous le soleil, la manifestation, qui a attiré 2.600 personnes selon la police, s'est déroulée dans une ambiance souvent familiale, beaucoup tenant une fleur à la main. Se sont succédé les sonorités du groupe de reggae Danakil et de la musique techno, chère à cet animateur périscolaire qui avait 24 ans. Le frère et la soeur de Steve ont marché en tête du cortège, derrière les banderoles "Ni oubli, ni pardon" ou "Steve", écrit en lettres graffiti, ainsi que des drapeaux du Portugal, référence aux origines familiales.

"On n'oublie pas ! On ne pardonne pas !"

Certaines pancartes, "dansez avant qu'on vous pousse à l'eau" ou "on ne se taira pas" ainsi que le slogan "on n'oublie pas! on ne pardonne pas!", témoignaient que les plaies sont toujours à vif. "On ne lâchera pas l'affaire, on est prêt à se battre pour que justice soit rendue", a assuré à l'AFP Jérémy Bécue, 25 ans, portant un gilet orange, qui avait également chuté dans la Loire la nuit fatidique.

À lire aussi
Shinzo Abe se recueille devant le Mémorial Cenotaph après un discours en hommage aux victimes. Japon
DIAPORAMA - Japon : il y a 75 ans, Hiroshima était dévastée par une bombe atomique

"On garde notre haine et notre colère de côté", a lancé K-Ro, une amie de Steve, au mégaphone, demandant aux manifestants de rester pacifiques. Le cortège s'est recueilli longuement au pied de l'immense grue jaune, à cet endroit de la Loire où le corps de Steve avait été retrouvé le 29 juillet. Des amis, des proches, dont le parrain de Steve, très émus, ont pris la parole et des chansons écrites pour lui ont résonné face à de nombreux poings levés.

Lorsqu'il dansait, "il aurait pu donner le sourire au monde entier tant c'était beau. Je vous souhaite à tous de rencontrer quelqu'un comme lui", a dit l'une de ses amies, Aliyah. Après une minute de silence, le cortège a rejoint la fresque-portrait de Steve, réalisée quai Wilson, le lieu du drame, avant de se séparer.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hommage Société Nantes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants