1 min de lecture Coronavirus

Morgue provisoire de Rungis : "Je suis ulcéré", s'indigne le président du marché

INVITÉ RTL - La société en charge d'administrer le funérarium du marché de Rungis pendant la crise du coronavirus facture les visites des familles et la conservation des corps. Une pratique dénoncée par Stéphane Layani, président du marché de Rungis.

RTL Petit Matin - Julien Sellier L'invité de RTL Petit Matin Julien Sellier
>
L'invité de RTL Petit Matin du 10 avril 2020 Crédit Image : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Petit Matin - Julien Sellier
Julien Sellier et Marie Zafimehy

Il parle de "pratiques malfaisantes". Invité de RTL vendredi 10 avril, Stéphane Layani, président du marché de Rungis s'est indigné des pratiques d'OGF, la société en charge de la gestion du funérarium élaboré sur le site du marché, pendant la durée de la crise du coronavirus. "Je suis très très en colère, je suis ulcéré, écoeuré", explique Layani.

Un entrepôt réfrigéré du marché de Rungis a été réquisitionné pour servir de funérarium afin de désengorger les morgues des hôpitaux franciliens, dont les capacités sont limitées pour faire face au lourd bilan du covid-19. OGF, qui s'en est vu confier la gestion est accusée par les familles des morts de pratiquer des tarifs exorbitants : plusieurs centaines d'euros pour un jour de conservation et des visites. Tout cela alors que les locaux du marché ont été "prêtés gratuitement" et que le péage est lui aussi gratuit pour les familles, insiste Stéphane Layani.

Il demande aujourd'hui une enquête de la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) pour faire toute la lumière sur ce scandale. "On ne doit pas profiter de la crise du coronavirus pour faire payer les familles alors qu’elles sont en pleurs."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Rungis Marché
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants