1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Monsanto : Paul François demande "des moyens pour se passer des produits toxiques"
1 min de lecture

Monsanto : Paul François demande "des moyens pour se passer des produits toxiques"

INVITÉ RTL - Le céréalier charentais Paul François a gagné son procès contre Monsanto. Il revient sur 14 ans de combat judiciaire.

Paul François, à Paris le 10 septembre 2015
Paul François, à Paris le 10 septembre 2015
Crédit : FRANCOIS GUILLOT / AFP
Monsanto : Paul François demande "des moyens pour se passer des produits toxiques"
07:23
Monsanto : Paul François demande "des moyens pour se passer des produits toxiques"
07:23
Julien Sellier - édité par Coline Daclin

Monsanto est définitivement condamné dans son dossier contre l'agriculteur Paul François. Le céréalier de Charente avait porté plainte en 2007 pour avoir été intoxiqué en 2004 par des vapeurs de l'herbicide Lasso. La Cour de cassation a rejeté mercredi 21 octobre le pourvoi formé par Monsanto, filiale du groupe allemand Bayer, ce qui rend définitive sa condamnation.

Pour l'agriculteur, c'est la fin d'un "combat de tous les jours" pendant quatorze ans. "Je savais que ce produit m'avait intoxiqué et rendu malade", assure-t-il au micro de RTL, alors qu'il a frôlé la mort après plusieurs malaises en 2004. Paul François assure aujourd'hui qu'il souffre de "séquelles à vie" et notamment des séquelles neurologiques et au niveau de son système immunitaire. 

À ce jour, la justice a estimé que le groupe aurait dû signaler le danger d'utiliser le produit en cas de travaux dans des cuves, mais elle ne s'est pas prononcée sur la toxicité même du Lasso.  

Paul François demande toutefois "des moyens pour remplacer ces produits toxiques" et "que les agriculteurs puissent travailler sans chimie". Il vise notamment un autre produit chimique commun en agriculture, le glyphosate, pour lequel il estime qu'il n'y a "pas d'alternative".

À lire aussi

L'agriculteur espère désormais pouvoir toucher des dommages et intérêts après la condamnation de Monsanto. Il assure avoir subi avoir été "discrédité" par l'entreprise et avoir été la cible de différents types de pressions. Maintenant que le procès s'est terminé, "il y a des choses qu'on va expliquer", assure-t-il.

Pour rappel, le Lasso est interdit en France depuis novembre 2007. Il a été banni au Canada dès 1985, puis en Belgique et au Royaume-Uni en 1992. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/