1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Manque de sommeil : une étude relève un impact sur le cerveau après plusieurs jours
1 min de lecture

Manque de sommeil : une étude relève un impact sur le cerveau après plusieurs jours

VU DANS LA PRESSE - Un étude polonaise a démontré qu'en privant des patients d'un tiers de leur quantité de sommeil habituelle pendant dix jours, ils n'avaient toujours pas retrouvé l'ensemble de leurs fonctions cognitives une semaine plus tard.

Le manque de sommeil peut aussi être à l'origine de l'apparition d'hypertension ou de diabète
Le manque de sommeil peut aussi être à l'origine de l'apparition d'hypertension ou de diabète
Crédit : ©Gastón M. Charles/shutterstock.com
Théo Putavy

Alors que 45% des 25-45 ans considèrent qu'ils dorment moins que ce dont ils ont besoin, d'après une étude de l'Inserm, une autre étude vient démontrer que le manque de sommeil a des répercussions directes sur le cerveau pendant plusieurs jours après des nuits trop courtes

Concrètement, la publication mise en ligne dans la revue polonaise Plos One repose sur une vingtaine de patients qui n'a dormi que 5h15 en moyenne par nuit pendant dix jours au lieu des 7h35 habituelles. Sept jours après l'expérience et le retour d'un sommeil "normal", ils ont retrouvé certains réflexes mais toutes leurs fonctions cognitives n'ont pas encore été restaurées

Un manque de sommeil fréquent peut donc avoir des répercussions au long terme sur la santé. D'ailleurs, ne pas dormir assez, c'est-à-dire dormir moins de six heures par nuit, a une influence directe sur la concentration, la mémoire ou le moral. 

Pire encore, le manque de sommeil entraîne une baisse de l'immunité et augmente le risque d'hypertension ou encore de diabète, comme le rapporte l'Inserm dans son étude. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/