2 min de lecture Le Mans

Manifestation des forains au Mans : les violences se poursuivent

De violents affrontements ont éclaté lors de cette quatrième journée de manifestation des forains au Mans. La mairie de la ville a de nouveau dû être évacuée.

>
Manifestation des forains au Mans : les violences se poursuivent Crédit Image : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP | Crédit Média : M6 info/ Linda Kerfa/ Geoffrey Marain-Joris | Date :
cassandre
Cassandre Jeannin et AFP

Caravane en feu, blocage des voies SNCF, échauffourées : le bras de fer se poursuit au Mans lundi 25 mars. Vendredi dernier déjà, la mairie de la ville avait été évacuée en raison de violences en marge de la mobilisation. Ils avaient également bloqué le trafic ferroviaire. Les forains protestent contre la nouvelle implantation de leurs manèges à la périphérie de la ville et accusent la municipalité de "discrimination". 

En ce quatrième jour de manifestation, de violents affrontements ont éclaté au Mans obligeant les forces de l'ordre à faire usage de tirs de lacrymogènes. Entre 300 et 500 forains casqués, masqués, cagoulés se sont rassemblés dans le centre-ville. Ils sont venus munis de battes de baseball, de barres de fer, de frondes et de masques à gaz. 

La situation a rapidement dégénéré en échauffourées : des manifestants ont enflammé une caravane qu'ils ont jetée en direction des forces de l'ordre. Ils ont tiré des grenades de désencerclement pour disperser les manifestants. L'un d'entre eux a été blessé dans les affrontements à la jambe, a constaté l'AFP. 

La mairie du Mans a de nouveau dû être évacuée, a indiqué le maire socialiste Stéphane Le Foll dans un communiqué. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a évoqué sur Twitter "des attaques d'une violence inouïe". 

Un compromis est-il possible ?

À lire aussi
Stéphane Le Foll, le 5 décembre 2017 Parti socialiste
Municipales 2020 : Stéphane Le Foll désigné tête de liste au Mans

"On veut régler l'avenir de la fête foraine pour signer un compromis, on est prêt à renégocier", a assuré Norman Bruch, du syndicat des forains Cidunati. "On va faire un courrier avec deux enveloppes, à Emmanuel Macron et Édouard Philippe, et demander une table-ronde", a-t-il indiqué. Les forains proposent à la municipalité un accord comme à Pau où une convention forains-mairie en octobre 2018, leur a permis de revenir en centre-ville, avec une charte stricte concernant la bonne occupation des lieux. 

Selon le maire de la ville, Stéphane Le Foll, les forains "ont basculé dans une violence insurrectionnelle inacceptable". "Les syndicalistes du Cidunati ont perdu la raison. Il n'y a plus aucun respect ni des institutions, ni des personnes. L'état de droit est directement mis en cause par les syndicalistes", a-t-il réagi. 

En périphérie du Mans, la circulation bloquée sur l'A11 a pu rouvrir partiellement, ont indiqué la préfecture et le groupe Vinci. Vers 14h, la SNCF indiquait que les manifestants avaient quitté les voies de la gare de la ville. La trafic ferroviaire a pu reprendre. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Le Mans Manifestations Affrontements
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants