1 min de lecture Immobilier

Logement : bientôt une liste noire des locataires mauvais payeurs ?

La base de données devrait voir le jour en 2021. Elle recenserait les locataires ayant trois mois et plus de retard dans le paiement de leurs loyers.

La méfiance des consommateurs s'exprime majoritairement à l'égard des agents immobiliers. 83% des Français ne leur font pas confiance (photo illustration).
La méfiance des consommateurs s'exprime majoritairement à l'égard des agents immobiliers. 83% des Français ne leur font pas confiance (photo illustration).
Venantia
Venantia Petillault et AFP

Le projet fait déjà l'objet de nombreuses critiques. La Fédération nationale de l'immobilier (Fnaim) travaille à la création d'un fichier national des locataires mauvais payeurs qui serait consultable uniquement par les professionnels du secteur, un projet qui suscite déjà beaucoup de critiques.

L'objectif est notamment "d'instaurer une présomption de confiance à l'égard des locataires, d'avoir une nouvelle fluidité dans l'approche du parc privé locatif géré par les professionnels et d'avoir une totale transparence", a déclaré vendredi 17 janvier Jean-Marc Torrollion, président de la Fnaim, qui dit avoir réfléchi à une façon d'éviter de tomber dans "l'hypersélectivité des locataires".

Cette base de données, qui devrait voir le jour en 2021, recenserait les locataires en retard de trois mois et plus dans le paiement de leurs loyers. Les locataires pourront sortir du fichier dès le règlement de leur dette ou de façon automatique, après trois ans.

"Je n'approuve pas cette proposition. Je suis convaincu que la confiance entre propriétaire et locataire ne se construit pas par la mise en place d'un tel fichier", a réagi sur Twitter le ministre du Logement Julien Denormandie.

À lire aussi
Une personne âgée (image d'illustration) seniors
Coronavirus : l'intérêt pour le viager relancé par la crise ?

De son côté, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a indiqué vendredi ne pas avoir eu "spécifiquement connaissance du projet de la Fnaim", dans une déclaration envoyée par courriel.

"Si ce projet était effectivement envisagé, il devrait être encadré de très fortes garanties pour les personnes concernées", a-t-elle toutefois prévenu. "Les fichiers de mauvais payeurs ou de 'listes noires' ont toujours fait l'objet d'une attention très particulière de la CNIL au regard des risques que de tels traitements font peser sur les droits et libertés des personnes concernées", a ajouté le gendarme français des données personnelles.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Immobilier Économie Locataires
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants