1 min de lecture Sécurité routière

Limitation à 80 km/h : une mesure qui fonctionne vraiment ?

INVITÉS RTL - Selon Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, 336 vies auraient été épargnées en 18 mois, notamment grâce à la limitation à 80 km/h.

Calvi-245x300 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Limitation à 80 km/h : une mesure qui fonctionne ? Crédit Image : SEBASTIEN BOZON / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Bastien Hauguel

336. C'est le nombre de vies qui auraient été épargnées sur les routes en 18 mois, notamment grâce à la limitation à 80 km/h. Mais des associations s'insurgent et mettent ces chiffres en doute. Pour Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, qui va prochainement passer la main pour devenir préfet de police des Bouches-du-Rhône, ces contestations sont du "révisionnisme accidentologique". "La limitation à 80 km/h est responsable de ce chiffre au bon sens du terme. En baissant la vitesse, on baisse la mortalité."

Éric de Caumont, avocat spécialiste du droit des automobilistes, conteste ces chiffres et déplore de son côté les conditions dans lesquelles a été mise en place la limitation. "À partir de juillet 2018, le mesure a été imposée contre l'avis quasiment unanime des élus locaux", affirme-t-il. "Quand il y a avait un mois très mauvais, on rejetait la faute sur les 'gilets jaunes', qui ont détruit des radars ou les ont mis hors d'état de fonctionner. On est alors en train de nous dire que le 80 km/h a été très efficace, alors qu'il n'était plus applicable - les gens ne le respectaient pas, car plus de 60% des radars étaient hors d'état de fonctionner."

Pour Emmanuel Barbe, ce raisonnement n'a pas de sens. "La baisse des vitesses moyennes pratiquées par les véhicules a un impact sur tous les accidents", déclare le délégué interministériel. "Entre 90 et 80 km/h, il y a treize mètres de différence pour s'arrêter. Il y a alors plus de chances qu'un accident soit évité. Si on n’avait pas eu ces honteuses dégradations de radars, les chiffres auraient même été bien meilleurs."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sécurité routière Débat Chiffres
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants