1 min de lecture Société

Limitation de vitesse : pourquoi un retour aux 90 km/h est compliqué

FACT CHECKING - Les départements sont censés pouvoir repasser de 80 km/h à 90 km/h s'ils le souhaitent. Dans les faits, la procédure est complexe et en décourage plus d'un.

micro générique Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Limitation de vitesse : pourquoi un retour aux 90 km/h est compliqué Crédit Image : SEBASTIEN BOZON / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin

Au moment du passage à 80 km/h, c’était une levée de boucliers massive, "pas de ça chez moi" disait la plupart des présidents de département et depuis, ils sont nombreux à ralentir sur leur volonté de repasser à 90km/h comme le président des Alpes-Maritimes, Charles-Ange Ginesy

Il est faux dans les actes que le gouvernement fait tout pour éviter un retour aux 90 km/h mais vrai sur le terrain. En effet, depuis le 15 janvier, une circulaire vient détailler le souhait du Premier ministre de laisser aux départements le choix de repasser au 90 km/h comme inscrit dans la loi mobilité en novembre.

À l’été 2019, soixante départements envisageaient un retour au 90 km/h. Selon une enquête de la Ligue contre la violence routière, ils ne seraient plus que 28 conseils départementaux à vouloir appuyer sur le champignon. 

Des financements assumés par les départements

En effet, la directive décrivant le processus de retour est complexe. Il faut obtenir un avis, consultatif, favorable de la Commission départementale de la sécurité routière. Ensuite il faut transmettre un projet d’arrêté motivé au préfet. Ce ne sera pas possible également s'il y a des arrêts de transports en commun sur ce tronçon par exemple. Et surtout ne pas oublier que les départements ou parfois mairies, devront eux-mêmes financer et installer leurs nouveaux panneaux 90 km/h. De plus, la responsabilité des élus en cas d’accidents est encore floue...

À lire aussi
Coronavirus : RTL avec vous RTL Originals
Coronavirus : elles racontent sur RTL leur bataille contre le Covid-19

En fait, le gouvernement semble avoir synthétisé en une directive l’expression "Fais-le mais t’es vraiment sûr".  On respecte sa parole mais on met quelques bâtons pour l’appliquer. 
Le département de la Haute-Marne est depuis début janvier repassé au 90 km/h, le premier en France. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Auto
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants