1 min de lecture Sécurité routière

Limitation de vitesse : quels sont les départements prêts à revenir aux 90km/h ?

L'Assemblée nationale a voté la possibilité d'un assouplissement des limitations de vitesse. Après la Seine-et-Marne et la Haute-Marne, près de 25 département sont prêts à repasser aux 90 km/h.

Comme la Haute-Marne, de nombreux départements sont prêts à revenir au 90km/h
Comme la Haute-Marne, de nombreux départements sont prêts à revenir au 90km/h Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
Photo Esther
Esther Serrajordia Journaliste

En juin 2019, l'Assemblée nationale votait la possibilité d'un assouplissement par les départements et les maires de la limitation à 80km/h sur les routes secondaires. Une promesse faite par le gouvernement. 

La Haute-Marne et la Seine-et-Marne ont franchi le pas. Depuis quelques jours, des panneaux de limitation de vitesse à 90 km/h sont de retour sur certaines routes départementales de Haute-Marne. En Seine-et-Marne, il faudra attendre mars pour pouvoir rouler à 90km/h sur les 500 kilomètres de route. 

Coût de l'opération ? 500.000 euros pour la Seine-et-Marne et 100.000 pour la Haute-Marne. Malgré ces sommes importantes, d'autres départements sont prêts à franchir le cap. Selon un recensement effectué par l'AFP en décembre, 25 départements ont annoncé leur intention de repasser aux 90 km/h. 

Bas-Rhin, Cantal, Loiret, Creuse...

Onze départements ont déjà évalué le kilométrage précis des routes concernées, relate le site Autoplus. Parmi eux, le Cantal, l'Orne, l'Essonne, le Loir-et-Cher, la Seine-et-Marne, le Loiret, la Creuse, le Maine-et-Loire, l'Indre-et-Loire, la Sarthe et le Bas-Rhin. Au total, 10.206 kilomètres de routes sont concernés. 

À lire aussi
Les nombreux contrôles routiers du week-end de la Toussaint vont permettre d'intercepter des conducteurs en excès de vitesse sécurité routière
Confinement : les gendarmes signalent des excès de vitesse sur les routes désertées

Malgré la promesse du gouvernement, certains accusent ce dernier de rendre la tâche difficile, notamment avec les recommandations proposées par le Conseil National de la Sécurité Routière. Réaliser un état des lieux, évaluer l'accidentalité de certaines routes, lister les tronçons de routes supérieurs à 10km... 


Récemment, plusieurs membres du gouvernement ont pris part au débat. Christophe Castaner a ainsi affirmé que "baisser la vitesse" sauvait des vies. Repasser à 90 km/h, "ce sont des décisions qui sont lourdes et qu'il faut assumer en conscience", avait prévenu Édouard Philippe.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sécurité routière Vitesse Auto
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants