2 min de lecture Éducation nationale

Les nouveaux programmes scolaires sont "équilibrés, consistants et raisonnés", affirme Michel Lussault

REPLAY - Michel Lussault, président du Conseil supérieur des programmes, fait le "pari de la compétence des enseignants".

micro générique L'invité RTL du week-end Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Les nouveaux programmes scolaires sont "équilibrés, consistants et raisonnés", affirme Michel Lussault Crédit Image : THOMAS SAMSON / AFP | Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date : La page de l'émission
Bernard Poirette
Bernard Poirette et Julien Absalon

Le Conseil supérieur des programmes (CSP) a présenté les nouveaux programmes scolaires qui entreront en vigueur à partir de la rentrée 2016 pour les classes de CP à la 3e. Il s'agit d'une autre mouture pour ces textes qui avaient fait l'objet d'une pluie de critiques en printemps dernier lorsque leur première version avait été révélée. "Nous avons réécrit les programmes de façon à ce qu'il n'y ait pas d’ambiguïté. Ces programmes vont trouver leur public et chacun comprendra qu'ils sont équilibrés, consistants et raisonnés", explique Michel Lussault, président du CSP, invité de RTL samedi 19 septembre.

La religion étudiée comme "fait social et culturel"

L'un des principaux points de crispation concernait les classes d'histoire. "Autour de l'enseignement de l'islam, certains disaient qu'il était obligatoire et que la chrétienté était optionnelle, ce qui n'était pas le cas", précise le professeur-chercheur qui indique que les programmes "articulent de façon très équilibrée l'histoire de France, de l'Europe et du monde" ainsi que "l'histoire des faits religieux". Les naissances du judaïsme et du christianisme seront ainsi vues en 6e puis celle de l'islam en 5e. Des thèmes étudiés "non pas en formant les élèves au dogme religieux mais comme un fait social et culturel".

Ces programmes signent par ailleurs le retour de la dictée quotidienne et obligatoire, comme annoncé par la ministre Najat Vallaud-Belkacem. "Le fondamental a toujours été présent dans l'école française. Nous avons simplement pris le soin d'insister sur une chose : sans la maîtrise du langage, de la langue française (...), rien n'est possible", affirme Michel Lussaut. Il estime aussi qu'il ne faut "pas forcément penser à la dictée de Bernard Pivot" mais que cet exercice peut être ludique et effectué dans toutes les matières. "Un professeur d'arts plastiques peut très bien leur dicter la consigne", illustre-t-il.

Ce sont des programmes qui font le pari de la compétence des enseignants

Michel Lussault
Partager la citation

Autre détail non négligeable, les programmes ont été revus sur la forme et n'utilisent plus de formulations étonnantes comme "référentiel bondissant" pour définir un simple ballon. "Toutes les introductions de programmes, à chaque discipline, ont été écrites pour le plus large public. Un parent d'élève saura ce que son enfant va travailler, en dix minutes. Ensuite, il y a des parties plus professionnelles destinées aux enseignants. Le vocabulaire est plus technique mais l'enseignement est un métier technique, c'est normal".

À lire aussi
Une lycéenne regarde ses résultats sur Parcoursup éducation nationale
Parcoursup : 1.175 bacheliers toujours sans affectation

Concernant les enseignants, d'ailleurs, le président du CSP pense qu'ils soutiendront ces nouveaux textes : "Je pense que les enseignants seront derrière ces programmes pour une raison simple : ce sont des programmes qui font le pari de la compétence des enseignants. Nous ne leur imposons pas de méthode, nous leur proposons des passages obligés. En histoire, c'est à eux de choisir les exemples. Je pense que les profs seront sensibles à la cohérence de ces programmes et au fait que nous disons : 'nous vous faisons confiance pour les mettre en œuvre'".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Education École
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779776154
Les nouveaux programmes scolaires sont "équilibrés, consistants et raisonnés", affirme Michel Lussault
Les nouveaux programmes scolaires sont "équilibrés, consistants et raisonnés", affirme Michel Lussault
REPLAY - Michel Lussault, président du Conseil supérieur des programmes, fait le "pari de la compétence des enseignants".
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/les-nouveaux-programmes-scolaires-sont-equilibres-consistants-et-raisonnes-affirme-michel-lussault-7779776154
2015-09-19 09:51:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/aWVteRiwzim33L73wnOHVw/330v220-2/online/image/2015/0919/7779776178_michel-lussault-president-du-conseil-superieur-des-programmes-lors-d-une-conference-de-presse-a-paris-le-18-septembre-2015.jpg