1 min de lecture Le journal

Les infos de 6h30 - Grève à la SNCF : les cheminots décidés à ne rien lâcher

À l'entame de la 4e semaine de grève, certains cheminots sont décidés à ne rien lâcher.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal de 6h30 du 26 décembre 2019 Crédit Image : Bertrand GUAY / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Agnès Bonfillon
Agnès Bonfillon édité par William Vuillez

La grève contre la réforme des retraites entre ce jeudi dans sa 4e semaine. Les perturbations se font surtout ressentir à la RATP et la SNCF. Et cela pourrait bien continuer, surtout à la SNCF, où les difficultés persistent. Car parmi les grévistes, certains ne veulent rien lâcher. 

C'est le cas de Benoît, cet aiguilleur sur le réseau RER, qui entame sa 4e semaine de mobilisation. "On est dans la lutte et on est tous ensemble, c'est ça qui est important. Je suis militant à la CGT-RATP, je savais lors de l'élection d'Emmanuel Macron, qu'il s'attaquerait aux retraites. Donc c'est une grève qui est préparée", explique-t-il.  

En revanche, le gouvernement ne veut manifestement pas ouvrir un nouveau front social dans le ciel, le conflit sur les rails lui suffit. Donc comme pour les policiers, les contrôleurs aériens devraient eux-aussi bénéficier d'une attention particulière. Les négociations avec la DGAC en cours sont en bonne voie. Le compromis qui est en train de se dessiner, prévoit que les aiguilleurs du ciel pourront partir à la retraite entre 52 et 59 ans, avec un âge pivot autour de 56 ans. 

À écouter également dans ce journal

Faits divers - Macabre découverte en ce 25 décembre. Le cadavre en partie brûlé d'une femme a été découvert mercredi matin près d'un étang dans un parc de Mougins, dans les Alpes-Maritimes. 

À lire aussi
Une équipe de soignants qui évacue des patients infectés par le coronavirus depuis la gare de Mulhouse, le 29 mars 2020 coronavirus
Coronavirus : "la situation est très tendue dans l'Est", explique un médecin

Besançon - Deux hommes cagoulés ont ouvert le feu sur un groupe, mercredi 25 décembre à Besançon, blessant grièvement deux hommes de 30 et 31 ans. Un adolescent de 14 ans a également été légèrement blessé. 

Écologie - Ségolène Royal va être prochainement convoquée à l'Assemblée nationale. Mise en cause pour l'utilisation de ses moyens d'ambassadrice des pôles, elle devra répondre de sa fonction devant deux députés de l'Union des démocrates et indépendants et La République en Marche, a indiqué mardi 24 décembre le président de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Le journal Grève Transports
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants