1 min de lecture Grève

Grève SNCF : déjà 400 millions d'euros de manque à gagner

Jean-Pierre Farandou, le PDG de la SNCF, a annoncé au "Monde" mardi 24 décembre que son entreprise avait déjà perdu 400 millions d'euros depuis le début la grève, jeudi 5 décembre.

Jean-Pierre Farandou, président de la SNCF
Jean-Pierre Farandou, président de la SNCF Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière
et AFP

Déjà un manque à gagner de 400 millions d'euros pour la SNCF, annonce Jean-Pierre Farandou à nos confrères du Monde

"Le conflit n'est pas terminé, et il est encore trop tôt pour faire le bilan complet" mais "au bout de vingt jours, on est à 400 millions d'euros de chiffre d'affaires qui n'aura pas été réalisé dans la période", a indiqué Jean-Pierre Farandou, en prévenant que "les comptes 2019 seront fortement impactés par ce conflit". 

Le gouvernement a fixé  au 7 janvier la reprise des discussions avec les partenaires sociaux. D'ici là, le mouvement social risque de perdurer. La SNCF rappelle que tous les TGV, Ouigo et Intercités "ouverts à la réservation sur oui.sncf jusqu'au jeudi 26 décembre inclus sont garantis de circuler" et annonce qu'il en sera de même mardi "dès 17h00" pour "les trains jusqu'au dimanche 29 décembre inclus". 

La grève pour protester contre la réforme des retraites, qui prévoit la fin des régimes spéciaux, est un nouveau coup dur pour l'entreprise ferroviaire, après la grève perlée du premier semestre 2018.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Grève Grève SNCF Réforme des retraites
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants