2 min de lecture Coronavirus France

Les infos de 6h30 - Coronavirus : pourquoi les chiens renifleurs ne sont pas plus sollicités ?

Des chercheurs de l'École Vétérinaire de Maisons-Alfort ont eu l'idée d'utiliser les capacités des chiens renifleurs pour détecter le coronavirus. 2.000 personnes sont testées en Île-de-France, mais on avance très doucement.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 6h30 - Coronavirus : pourquoi les chiens renifleurs ne sont pas plus sollicités ? Crédit Image : PHILIPPE LOPEZ / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Générique 1
Julien Fautrat édité par Cassandre Jeannin

Contre la covid-19, tous les moyens sont bons, et pourquoi pas des chiens renifleurs. Ca existe déjà dans la lutte contre le cancer. Des chercheurs de l'École Vétérinaire de Maisons-Alfort ont eu l'idée de l'appliquer au coronavirus. Les chiens sont formés à reconnaître l'odeur de la maladie pour mieux la détecter ensuite. C'est déjà une pratique dans plusieurs pays, et ça marche très bien. En France, des expériences sont en cours dans plusieurs départements. 2.000 personnes sont testées en ce moment en Île-de-France. 

Mais on avance très doucement, par manque de moyens. En Île-de-France ils ne sont que trois. À Maison Alfort, la région s'est engagée mercredi 17 février dans le projet. "La région est à fond", déclare Valérie Pécresse, la présidente de la région. "Je suis prêt à faire tout un tas de bisous à madame Pécresse si elle veut nous aider", dit le professeur Dominique Grandjean qui porte le projet.

La seconde raison : le protocole de recherche qui est très long. "La démarche administrative est longue, c'est là-dessus qu'on bute", dit encore Dominique Grandjean. Alors Christophe Degueurce, le directeur de l'École Vétérinaire de Maison Alfort attend patiemment l'expérimentation menée par l'AP-HP. Le résultat sera connu dans quinze jours ou trois semaines.

"Ce n'est pas parce que des pays mettent en place ces procédures qu'elles sont censées. Testons-le, on aurait préféré le tester plus tôt, démontrons la valeur scientifique des choses, et si c'est confirmé, développons un outil sanitaire". En attendant, c'est avec d'autres pays étrangers, l'Australie, les Émirats arabes unis, le Liban, que le professeur Dominique Grandjean poursuit ses recherches sur les pouvoirs insoupçonnés de l'odorat canin.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
lycée
Grâce à son chien Ozzi, Caroline suit une scolarité normale malgré le handicap

Faits divers - Selon nos informations, une député En Marche va déposer aujourd'hui une proposition de loi sur la maltraitance des personnes âgées. Les victimes ne peuvent souvent pas porter plainte, car la loi limite la possibilité de poursuivre ses propres enfants.
Justice - Il avait été acquitté en première instance, Georges Tron est condamné en appel à de la prison ferme, 3 ans pour l'ancien secrétaire d'Etat jugé pour viol et agression sexuelle en réunion sur deux anciennes employées de sa mairie de Draveil. Son ancienne adjointe à la culture écope de deux ans avec sursis.


Espace - Le rover Perseverance de la Nasa doit se poser ce soir sur Mars. L'atterrissage est extrêmement risqué, on appelle ça "les 7 minutes de terreur". Jusqu'à présent seuls les Américains ont réussi à ne pas s'écraser.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Gendamerie Animaux
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants